chancelier

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin cancellarius (« huissier impérial »), dérivé de cancelli qui a donné chancel en français et cancel en anglais.
Avec le suffixe -ier, (personne réalisant un métier).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
chancelier chanceliers
\ʃɑ̃.sə.lje\

chancelier \ʃɑ̃.sə.lje\ masculin (pour une femme on dit : chancelière)

  1. (Politique) Personne chargée de garder les sceaux.
  2. (Politique) Chef du gouvernement, en Allemagne et en Autriche.
    • […], et la lutte engagée entre M. de Bismark et le catholicisme prend tous les jours des proportions plus grandes. Par une singulière ironie du sort, ou plutôt par une permission divine, le grand chancelier, qui a brisé tant de redoutables obstacles, devient impuissant en face de cette faiblesse qu'il croyait pouvoir balayer d'un revers de la main. — (« Revue mensuelle », du Journal de l'instruction publique, Québec, vol. 19, n° 5 de mai 1875, p. 76)
    • Chaussé d’escarpins à talons aiguilles et vêtu d’un coquet tailleur rose, le chancelier allemand a serré la main de Jacques Chirac. — (Le Figaro, 2005, cité dans Adélaïde Martin, Dans la presse, le féminin s’impose, dans Le Figaro littéraire, 8 décembre 2005, p. 5)
  3. (Politique) Ministre des Affaires étrangères, en Amérique latine.

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier