chanceler

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(c. 1100) Du latin cancellare (« couvrir d'un treillis ») → voir chancel qui, en français, a pris le sens spécifique de « s'entrecroiser, marcher les jambes mal assurées ».

Verbe Modifier

chanceler \ʃɑ̃.s(ə.)le\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Être peu ferme sur ses pieds, pencher de côté et d’autre, comme si on allait tomber.
  2. Ne pas être ferme, vaciller.
    • Écoute Paul, tu es très sympa mais tu chancelles pour un rien. Je voudrais pas être à ta place le jour où tu rencontreras une coccinelle sans taches noires. — (Patrice Leconte, Tango, 1993)
    • Il varie, il chancèle dans ses réponses, dans ses résolutions, dans sa foi, dans ses opinions.
    • Sa fortune chancèle.
    • Sa mémoire chancèle.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin cancellare.

Verbe Modifier

chanceler \Prononciation ?\

  1. Chanceler.
    • Mais cil ne muet ne ne chancele — (Le Roman de Troie, édition de Constans, tome II, p. 174, c. 1165)
  2. Croiser.
  3. Se croiser.

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

PortugaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français chancelier.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
chanceler
\Prononciation ?\
chanceleres
\Prononciation ?\

chanceler \Prononciation ?\ masculin

  1. Chancelier.
    • O chanceler-mor era um dos mais altos funcionários da Coroa de Portugal.
    • Merkel foi eleita chanceler pela maioria dos delegados no Bundestag recém-eleito em 22 de novembro de 2005.

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Voir aussiModifier

  • chanceler sur l’encyclopédie Wikipédia (en portugais)  

RéférencesModifier

  • Cet article utilise des informations de l’article du Wiktionnaire en portugais, sous licence CC BY-SA 3.0 : chanceler.