FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin clamare.

Verbe Modifier

clamer \kla.me\ ou \klɑ.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Manifester son opinion par des termes violents, par des cris.
    • Clamer son indignation.
    • Clamer son innocence.
    • Tout le fond du parc est embrasé. Les paons, les faisans effarés clament dans la volière. — (Alphonse Daudet, La partie de billard, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 18.)
    • Tu me crois donc aussi lâche que tes amants ! clamait le baron. — (Émile Gaboriau, L’Argent des autres, 1874)
  2. (Par hyperbole) Dire à voix haute.
    • […] une voix haute clamait au travers des terrasses et des arcs-boutants de la cathédrale. — (Émile Zola, Le Rêve, ch. V, Georges Charpentier et Cie, Paris, 1888)
    • « On la vend deux sous, paroles et musique ! » clamait la bonisseuse, tendant sa chanson à la ronde. — (Roland Dorgelès, Au beau temps de la Butte, 1949)
  3. (Mécanique) Maintenir une pièce mécanique par des clames pendant son usinage ou sa modification.

DérivésModifier

ComposésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

AnagrammesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier