déclamer

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin declamare.

Verbe Modifier

déclamer \de.kla.me\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Transitif) Réciter à haute voix et avec le ton et les gestes convenables.
    • Déclamer des vers, un discours, une tirade, une scène de tragédie, en public.
    • S’exercer à déclamer.
    • Comme il vient vers elles, avec un air dégagé, elles attendent de lui une phrase décisive où se mêlent la nature, la campagne et l’amour. Il leur déclame :
      Tityre, tu patulæ recubans sub tegmine fagi
      Sylvestrem tenui musam meditaris avena...
      — Vous êtes vraiment trop aimable, répond Marie en rougissant. Je suis confuse...
      — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, 1922, collection Le Livre de Poche, page 293)
    • Quelqu’un de mes amis ayant connu personnellement Saint-John Perse – ce qui n’est pas mon cas – m’a assuré qu’il ne tolérait pas que ses vers fussent déclamés à haute voix. Il exigeait qu’ils fussent lus mentalement. — (Michel Tournier, Raconte-moi une histoire…, dans Les vertes lectures, collection Folio, 2007, pages 21-22)
  2. (Intransitif) Invectiver, parler avec chaleur contre quelqu’un, contre quelque chose.
    • On déclame sans fin contre les passions ; on leur impute toutes les peines de l’homme, et l’on oublie qu’elles sont aussi la source de tous ses plaisirs. — (Denis Diderot, Pensées philosophiques, Texte établi par J. Assézat, Garnier, 1875-1877)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier