contre-la-montre

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Composé de contre, la et montre.

Nom commun Modifier

Invariable
contre-la-montre
\kɔ̃tʁ(ə).la.mɔ̃tʁ\
 
Un contre-la-montre. (1)

contre-la-montre \kɔ̃tʁ(ə).la.mɔ̃tʁ\ masculin, invariable

  1. Épreuve sportive chronométrée, notamment en cyclisme, qui consiste à parcourir une distance en un minimum de temps.
    • X a gagné le contre-la-montre individuel en 53 minutes 10 secondes.
    • — Elle t’a dit quelque chose ?
      — Oh ! elle, on ne sait jamais ce qu’elle pense. Mais toi, tu as tout l’air d’avoir perdu l’étape contre la montre. »
      C’était son habitude d’employer tout de travers des termes de cyclisme, quand elle plaisantait son frère.
      — (Roger Vailland, 325.000 francs, 1954, réédition Le Livre de Poche, page 122)
    • Un point, cependant, devait être éclairci, et ce fut son père qui s’en chargea, un dimanche après-midi, alors qu’ils venaient de suivre ensemble une étape brève – le contre-la-montre de Bordeaux – qui n’avait pas apporté de changement décisif au classement général. — (Michel Houellebecq, La carte et le territoire, 2010, J’ai lu, page 41)
  2. (Figuré) Action, entreprise qui doit être terminée rapidement.
    • Le contre-la-montre pour sauver les victimes du séisme a commencé.
    • La vie est un mélange bien compliqué
      Un mélange de destins et de rencontres
      Mais aussi d’amour et d’amitié
      C’est un grand contre-la-montre
      Effectivement le temps nous est compté
      […]
      — (Blogue À-coups-de-mots, 2007)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier