Voir aussi : Dyke

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De l'anglais britannique dyke.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
dyke dykes
\dajk\
ou \dik\
 
Un dyke dans des couches sédimentaires.

dyke \dajk\ ou \dik\ masculin

  1. (Géologie) (Anglicisme) Lame de roche magmatique qui s’est infiltrée dans une fissure de l’encaissant, pouvant donner un relief de colonne ou de mur naturel par érosion de ce dernier.
    • Entre le chemin de L'Ardoise et celui de Glengarry, il y a des felsites pourpres; […]. A la source minérale, la syénite est coupée par un dyke de felsite gris-bleuâtre de deux pieds d'épaisseur. — (Hugh Fletcher, « Rapport sur la géologie de partie des comtés de Victoria, Cap-Breton, et Richemond, Nouvelle-Écosse », dans Commission généalogique du Canada : Rapport des opérations de 1876-1877, publié par l'autorité du Parlement, 1878, p. 470)
    • Ce dyke a atteint la surface deux semaines plus tard et quelques kilomètres au nord du glacier, et une éruption a alors débuté. — (Gilles Chazot, Jean-François Lénat, René Maury, Arnaud Agranier, Olivier Roche, Volcanologie, 2017)

Variantes orthographiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • dyke sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Variante de dike, du moyen anglais du nord dik et dike ‎(« fossé »), du vieux norois díki ‎(« fossé »). Influencé par le moyen néerlandais dijc ‎(« fossé, barrage ») et le moyen bas allemand dīk ‎(« barrage »). Voir aussi ditch.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
dyke
\daɪk\
dykes
\daɪks\

dyke

  1. (Géologie) Dyke
  2. (Histoire) Fossé long et étroit creusé dans la terre, ou bien muret de pierres, pour marquer une frontière.
  3. (Figuré) Obstacle, difficulté.
  4. (Par extension) (Dialecte) Barrière, haie.
  5. (Dialecte) jetée, quai.
  6. Digue.
  7. Fossé (pour drainer l'eau).
  8. Barrage de castor.
  9. Gouine.