Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Provençal, espagnol et italien : ferula ; Du latin ferula, qui vient de ferire, battre.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
férule férules
\fe.ʁyl\
 
Une férule (1).

férule \fe.ʁyl\ féminin

  1. (Botanique) Plante de la famille des apiacées qui croissent principalement dans les régions méridionales et dont une espèce, l'ase fétide ou férule persique, originaire de Perse, est employée comme antispasmodique.
    • La férule commune, la férule persique.
  2. (Familier) Palette de bois ou de cuir dont on se servait autrefois pour frapper les écoliers fautifs.
    • Tenir la férule, exercer une autorité sévère.
    • Il nous distribuait les coups de férule avec une agilité qu’on n’eût point attendue de son épaisse corpulence. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 80.)
    • Jadis, on croyait que la férule était l’outil le plus nécessaire pour le maître d'école ; aujourd'hui, les peines corporelles ont disparu de notre enseignement public. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, p.266)
    • Le duc de Richelieu, l'évêque au regard de maître ! Il est impossible que tant de hauts seigneurs demeurent plus longtemps sous la menace de ce prêtre armé d'une férule. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  3. (Religion) Bâton pastoral liturgique, marque de dignité que portaient non-seulement les évêques, les abbés, mais quelquefois les papes.

SynonymesModifier

  • crosse (« bâton pastoral »)

DérivésModifier

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier