feuille morte

Voir aussi : feuille-morte

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIIe siècle) Composée de feuille et de mort.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
feuille morte feuilles mortes
\fœj mɔʁt\

feuille morte \fœj mɔʁt\ féminin

  1. (Sens propre) (Botanique) Feuille détachée de l’arbre et qui a perdu sa couleur verte. → voir feuille d’automne
    • Personne ne revit jamais ce Pussyfair, que j’incinérai moi-même au fond du parc, entre deux couches de feuilles mortes — (Alain Demouzon, Mes crimes imparfaits, 1978)
    • Des amas de feuilles mortes, de bois en décomposition et de débris divers parsèmes le sous-bois : ce dernier est un pourrissoir, même s'il n'est pas que cela. — (Francis Hallé, Plaidoyer pour la forêt tropicale, Actes Sud, 2014, page 19)
    • En supprimant les feuilles mortes dans les parcs et jardins sous les arbres et arbustes et même entre les plantes vivaces, les souffleurs appauvrissent la terre, l'assèchent, détruisent la litière et ses habitants (invertébrés) et donc privent les oiseaux insectivores et les autres prédateurs de leur nourriture.— (Les souffleurs de feuilles mortes sont néfastes pour les oiseaux des parcs et des jardins, ornithomedia.com, 15 octobre 2015)
    • Le bruit qui devrait les chasser ne les dérange pas, mais le torchon qu’une femme secoue à la fenêtre les enlève et elles montent comme des feuilles mortes soufflées par un tourbillon. — (Journal des Instituteurs et des Institutrices, volume 110, 1967, page 17)
  2. (Argot militaire) (Argot poilu) (Aviation) Perte d'altitude ou descente d'un avion sans inclinaison avec un mouvement de roulis[1].
    • Pendant tout le temps que son avion descend comme une feuille morte, il est impossible à Wissemann d’observer quoi que ce soit […] — (Jules Roy, Guynemer l’ange de la mort, Albin Michel, 2015)
  3. (Football) Façon de tirer un coup de pied arrêté en faisant doucement décoller le ballon.
    • Didi, le grand Didi, le maître de Pelé, qui inventa « la feuille morte », le ballon fouetté avec une exquise douceur venant achever sa course posément dans le but […] — (Bernard Chambaz; Petite philosophie du ballon, Flammarion, 2018)
  4. (Par analogie de couleur) Teinte composite dite automnale.
    • De la nuance du jaune & du fauve sont produites toutes les couleurs de feuille morte & la couleur de poil. — (Jean Berryat, Collection académique, F. Desventes, 1774, page 237)
    • Ce jour-là le Cardinal parut revêtu d’un costume entièrement guerrier : c’était un habit couleur de feuille morte, bordé en or ; une cuirasse couleur d’eau ; l’épée au côté, des pistolets à l’arçon de sa selle, et un chapeau à plumes qu’il mettait rarement sur sa tête, où il conservait toujours la calotte rouge. — (Alfred de Vigny, Cinq-Mars, Michel Lévy frères, 1863)
  5. (Boisson) Cocktail à base de boisson anisée et d’un mélange de sirop de menthe et de grenadine.
    • Bonaventure commanda un cocktail baptisé « Feuille morte » et qui se composait de menthe, de grenadine et d’orgeat additionné de limonade bien fraîche. — (Éric Boisset, L'intégrale Arkandias, Magnard Jeunesse, 2014)
  6. (Colorimétrie) Couleur à dominante jaune-orangée tirant sur le marron clair. Note d’usage : Souvent lié par un trait d’union.
    • Du rouge, du jaune & du fauve se tirent les orangés, couleur d’or, fouci, feuille morte, carnation de vieillard, cannelles […] — (Philippe Macquer, Dictionnaire Portatif Des Arts Et Métiers, volume 2, Lacombe, 1766, page 587)
    • — Je le vois, mon cœur… Il est couleur de feuille morte, les fibres en sont cassantes, on le dirait amaigri, bien qu’il ait augmenté un peu de volume. Le travail inflammatoire a dû le durcir, on le couperait difficilement… — (Émile Zola, Le Docteur Pascal, G. Charpentier, 1893, chapitre XII)
    • Il inspectait son visage dans la glace, se peignait, rajustait sa cravate et faisait quelques mouvements des bras pour assouplir sa veste de tweed neuve : elle avait une couleur feuille morte et des épaules trop rembourrées. — (Patrick Modiano, Livret de famille, Gallimard, collection Folio, 1977, page 62)

VariantesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Boisson :

Aviation :

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  1. François Déchelette, L'argot des poilus: dictionnaire humoristique et philologique, Les éditions de Paris, 2004, page 99