Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1392) Emprunté au latin formīdābilis (« formidable, terrible »), dérivé de formido (« peur, terreur, effroi »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
formidable formidables
\fɔʁ.mi.dabl̥\

formidable \fɔʁ.mi.dabl̥\

  1. Fantastique ; extraordinaire.
    • Un régiment d'ouvriers et pas mal de jeunes apprentis colorent les images au pochoir. Armés d'un formidable pinceau, de forme spéciale, ils trempent d'un mouvement rythmé dans un pot de couleur pour le passer sur le patron. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • …les volutes de brume qui coiffaient les volcans furent alors éclairées en rouge, donnant à l’ensemble de l’île l’aspect d'une formidable éruption générale. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Mais comment y parvenir, ajoutent-ils, considérant l'apathie formidable et le fatalisme de nos classes dirigeantes ? — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Désuet) (Littéraire) Qui inspire ou qui est de nature à inspirer une très grande crainte.
    • N’est-il pas étrange, ou plutôt fatal, qu’une irrésistible attraction fasse toujours graviter ces criminels autour du formidable tribunal qui les condamne à la prison, au bagne, à l’échafaud ! — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, §.1, 1842-1843)
    • Des détonations retentissaient incessamment, comparables aux décharges continues d’une formidable artillerie. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Cela ne constitue pas un armement bien formidable, mais au moins nous sommes à l'abri de la nécessité de nous rendre à la première sommation, si nous venions à être attaqués par un parti de flibustiers. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 46)
    • Non loin de Lixy, dit-il, est le ravin de Bonval...; à la fonte des neiges, ou à la suite des orages, ce torrent devient formidable on a trouvé quelquefois dans son lit desséché, des médailles romaines petit bronze à l’effigie de Constantin ou de Licinius que quelques personnes ont dit être le fondateur de Lixy. — (Abbé Pissier, « Notice historique sur Lixy », dans le Bulletin de la Société archéologique de Sens, tome 27 (année 1912) , Sens : chez Duchemin, 1913, p. 79)
    • Un craquement formidable éveille d’un seul coup la nuit maléfique; quelque part, en face, un sérac a cédé d’un coup et est venu s’écraser en poussière sur le glacier — (Premier de cordée, Frison-Roche, ch. 12 p. 283-284 §2, J’ai Lu, 22 fév. 1941)
    • Le bruit du bombardement au-dessus de l’abri devient formidable. Les obus tombent sur la Chancellerie avec une précision inquiétante. — (Georges Blond, L'Agonie de l'Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, p.319)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
formidable formidables
\fɔʁ.mi.dabl̥\

formidable \fɔʁ.mi.dabl(ə)\ masculin

  1. Chope de bière contenant un litre.
    • Pour pouvoir avaler un formidable, il faut de l’estomac.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen français formidable, qui vient du latin formīdābilis (« formidable, terrible »).

Adjectif Modifier

Nature Forme
Positif formidable
Comparatif more formidable
Superlatif most formidable

formidable

  1. Qui inspire un mélange de crainte et d’admiration.
  2. Redoutable.
  3. (Gallicisme) Extraordinaire, formidable, prodigieux, singulier.

PrononciationModifier

EspagnolModifier

ÉtymologieModifier

Du latin formīdābilis (« formidable, terrible »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
formidable
\foɾ.mi.ˈda.ble\
formidables
\foɾ.mi.ˈda.bles\

formidable

  1. Formidable.

NorvégienModifier

Forme d’adjectif Modifier

formidable \Prononciation ?\

  1. Pluriel de formidabel.