FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1475) Déverbal sans suffixe de fracasser sur le modèle tracassertracas, ou bien venant de l’italien fracasso (« fracas, tapage, tumulte  ») qui n’est pas d’origine latine. La racine pourrait avoir été tardivement empruntée au gaulois cisalpin voire au ligure du nord de l’Italie.

Nom commun Modifier

Invariable
fracas
\fʁa.ka\

fracas \fʁa.ka\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. Bruit semblable à celui d’une chose qui se brise en éclats.
    • La rupture des glaces s'opérait avec un fracas extraordinaire, comparable parfois à des décharges d'artillerie. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Enfin l’arbre tomba avec un horrible fracas et s’ouvrit dans toute sa longueur, […]. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Bitche n'est plus qu'une vaste fournaise : le sifflement des obus, les craquements de l'incendie, l'effondrement des maisons, […], toutes les terreurs, tous les fracas emplissent l'air. — (Général Ambert, Récits militaires : L'invasion (1870), p.431, Bloud & Barral, 1883)
    • Le châssis grinça encore, puis, dans un crissement horripilant, le levier joua et la roue trembla et retomba dans l'eau dans un fracas tonitruant. — (Tad Williams, L'arcane des épées, tome 8 : La tour de l'ange vert, traduit de l'américain par Jacques Collin, Editions Pocket/12-21, 2016)
  2. Tout ce qui se fait avec tumulte, avec désordre et grand bruit.
    • Le fracas de l'orchestre leur arrivait, assourdissant. Par instants, les violons dominaient le vacarme qu'ils semblaient apaiser, caresser, contenir, mais le saxo, le piston, la clarinette et surtout la trompette […] se mettaient ensemble à mugir et à pétarader de telle sorte que personne ne parlait plus. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Au fracas grinçant des roues, se devinait le cheminement des camions. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 41)
    • Les Belges tenaient un rang très-distingué parmi les Gaulois, […]. Ceux-ci remplissaient tout le monde connu du fracas de leurs armes ; leurs bandes aventureuses étaient partout. — (François-Xavier Masson, Annales ardennaises, ou Histoire des lieux qui forment le département des Ardennes et des contrées voisines, Mézières : imprimerie Lelaurin, 1861, p.26)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier