Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Déverbal de bruire.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
bruit bruits
\bʁɥi\
 
Un fort bruit (7) sur une photographie.
10 secondes d’un échantillon de bruit (7)

bruit \bʁɥi\ masculin

  1. Manifestation sonore déplaisante.
    • Le gardien ouvrit avec précaution, la porte tourna sans bruit sur ses gonds et tous nous entrâmes doucement et sans parler […]. — (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • La veille de Noël, pendant la nuit, je fus réveillé par un bruit de chaîne frottant contre des écubiers. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Dans les enregistrements de guitare acoustique, on entend plus souvent le bruit des glissements de doigts sur le manche que le son de la guitare elle-même. — (Christophe Rime, Home studio pour guitaristes et bassistes, Éditions Eyrolles, 2011, p. 66)
  2. (Par extension) Son sans harmonie régulière.
    • Elle s’approcha sans bruit de Charles IX, qui donnait à ses chiens des fragments de gâteaux coupés en portions pareilles. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. VI)
    • La pénombre le dissimulait, la rumeur sourde des vaches qui ruminaient dominait le bruit de sa respiration précipitée ; […]. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • […], il n'est de bruit qu'un ver qui taraude incessamment les boiseries et dans le plafond, la course d'un rongeur. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Pas un bruit, sauf la pièce qui tombe dans le distributeur, le bruit du moteur, le café qui coule dans le godet en plastique. Personne ne parle. — (Catherine Guibourg, Le oui européen et le non français, La Compagnie Littéraire, 2006, page 107)
  3. (Par extension) Son peu distinct, confus.
  4. Nouvelle, rumeur qui circule dans le public.
    • Le bruit court que c'est dimanche. Ce n'est pas le curé qui le confirmera. Il a refusé de dire la grand’messe et a célébré l'office dans sa chambre, tout seul. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • On me permettra de dire ici tout de suite […], que les bières strasbourgeoises, contrairement à un bruit que l'on fait courir, n'ont pas dégénéré. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Or, le bruit se répandit bientôt que le juif avait jeté l'hostie dans une cuve d'eau bouillante, à la suite de quoi l'eau aurait rougi sans s'altérer. Et l'on assurait que, depuis ce temps, l'enfant Jésus surnageait dans cette eau, sans qu'il fût possible de l'y enfoncer. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • […] tu sais même qu'on a parlé de suicide. Elles ont fait courir le bruit d'une congestion pour couper les racontars. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 35)
  5. (Vieilli) Tumulte, trouble, mouvement séditieux.
    • Il y a du bruit dans cette ville.
  6. (Internet) Information sans rapport avec le sujet recherché.
    • Cette liste de diffusion était intéressante mais le nouveau modérateur est beaucoup trop tolérant avec le bruit.
    • Le moteur de recherche doit fonctionner rapidement et efficacement (en minimisant à la fois le silence -informations pertinentes auxquelles on n'a pas accès- et le bruit -informations non pertinentes auxquelles on accède. » — (Jean-Marc Hardy, Réussir son site web en 60 fiches - 3ème édition)
  7. (Électronique) (Informatique) (Audiovisuel) Signal aléatoire et indésirable, voire parasite, se superposant aux signaux utiles.
    • Afin de limiter l’amplitude du bruit de mesure, on réalise un filtrage temporel : pour chaque température imposée par le corps noir, la moyenne des NI est calculée sur une série d'images pour chaque détecteur. — (Vincent Honorat, Analyse thermomécanique par mesure des champs élastomères, thèse de doctorat, Université de Montpellier II, janvier 2006, page 139)

SynonymesModifier

Manifestation sonore déplaisante
boucan (Familier), bordel (Vulgaire)
Nouvelle qui circule dans le public
ouï-dire, rumeur
Signal électronique aléatoire et indésirable
diaphonie

AntonymesModifier

HyponymesModifier

→ voir Catégorie:Bruits en français

Manifestation sonore déplaisante
fracas
vacarme
chahut
Son peu distinct
brouhaha

DérivésModifier

ComposésModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe 1 Modifier

Voir la conjugaison du verbe bruire
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
bruit
Indicatif Présent
il/elle/on bruit
Imparfait
Passé simple
Futur simple

bruit \bʁɥi\

  1. Participe passé masculin singulier de bruire.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de bruire.
    • S’il est un livre que l’on associe à l’enfer des bibliothèques, c’est bien « l’infâme Justine » du marquis de Sade. Dès sa parution en 1791, le monde des lettres bruit du scandale. — (Alexandre Wenger, Le Crépuscule des Lumières, introduction à Justine ou Les Malheurs de la vertu, Sade, Société éditrice du Monde - Éditions Garnier, coll. « Les Grands Classiques de la littérature libertine », Tome 8, Paris, 2010, p. 9)

Forme de verbe 2Modifier

Voir la conjugaison du verbe bruir
Indicatif Présent
il/elle/on bruit
Imparfait
Passé simple
il/elle/on bruit
Futur simple

bruit \bʁɥi\

  1. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de bruir.
  2. Troisième personne du singulier du passé simple de bruir.

PrononciationModifier

  • France : écouter « bruit [bʁɥi] »
  • (Région à préciser) : écouter « bruit [bʁɥi] »
  • France (Massy) : écouter « bruit [bʁɥi] »
  • France (Paris) : écouter « bruit [bʁɥi] »
  • France (Toulouse) : écouter « bruit [bʁɥi] »
  • France (Muntzenheim) : écouter « bruit [Prononciation ?] »
  • France (Vosges) : écouter « bruit [Prononciation ?] »

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • bruit sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien occitanModifier

Nom commun Modifier

bruit masculin

  1. Variante de bruich.

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844


AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

bruit transitif

  1. (Soutenu) Ébruiter.
    • Now that you know, please don't bruit it about.

PrononciationModifier