Voir aussi : GUI, Gui, guī, guí, guì, guǐ, gùi, gửi, ĝui

Conventions internationalesModifier

Symbole Modifier

gui

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du chiriguano.

RéférencesModifier

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) Du latin viscum (« colle, glu »), avec influence germanique à l’initiale : wiscu, puis gwy et guy.
(Nom commun 2) (XVIIe siècle) Du néerlandais giek.
(Nom commun 3) Du néerlandais ghilem (« levure de bière ayant débordée. »)

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
gui guis
\gi\
 
Gui.

gui \ɡi\ masculin

  1. (Phytopathologie) (Botanique) Plante verte hémiparasite et épiphyte à tiges articulées dichotomiques et à baies globuleuses qui croissent sur les branches de certains arbres, grâce à leur suçoir conique (ou haustorium) et dont les graines collantes sont disséminées par divers oiseaux.
    • Il faut avoir soin de les élaguer convenablement et de détruire le gui parasite qui les envahit fréquemment. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 136)
    • Le plus étonnant est sans doute l'aisance avec laquelle saint Albert accepte les idées des anciens à propos de la transmutation des plantes. C'est ainsi qu'il considère le gui comme résultant de la transpiration de la sève de l'arbre qui le porte. — (Jean Semal, Pathologie des végétaux et géopolitique, 1982)

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
gui guis
\gi\

gui \ɡi\ masculin

  1. (Marine) Perche qui soutient une voile.
    • Le gui, violemment entraîné par le vent, heurta don Orteva et lui brisa le crâne. — (Jules Verne, Un drame au Mexique , 1876)
    • La sous-barbe de beaupré et le rouleau pour le gui, qui s'étaient brisés pendant ma traversée, sont remplacés par une sous-barbe de bronze et un rouleau de fer galvanisé beaucoup plus solide. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    1. (En particulier) Vergue inférieure d'une voile aurique, bermudienne ou foc.

HyponymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

Nom commun 3Modifier

gui \dʒi\ masculin

  1. (Picardie)(Désuet) Nom donné autrefois dans le nord de la France à la levure de bière qui avait débordée de la cuve à la brasserie. Elle était récupérée et vendue sous ce nom pour ses vertus médicinale. Il s'agissait d'un liquide gluant qui moussait.
    • GUILER, v. n. — Fermenter; couler, en parlant d'une matière épaisse comme du suif, de la mêlasse, par analogie avec !a levure ou gui. — (Louis Vermesse, Dictionnaire du patois de la Flandre française ou wallonne, Éd. Crespin, Douai 1867)
    • GUI, GÉE. s.m - Levure de bière. Écume qui sort du tonneau lorsque la bière est en fermentation.— (Louis Vermesse, Dictionnaire du patois de la Flandre française ou wallonne, Éd. Crespin, Douai 1867)
    • Pour les endormir, on leur promet du « chiropqui guile », c'est-à-dire qui coule comme le gui (levure de bière). — (Mémoires de la Société d'agriculture, sciences et arts de Douai, page 519, 1893)

RéférencesModifier

MuiscaModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

gui \Prononciation ?\

  1. Épouse.