Voir aussi : Perche, perché

Étymologie

modifier
(Nom commun 1) Du latin perca (« perche »), du grec ancien πέρκη, pérkē.
(Nom commun 2) Du latin pertica (« même sens »).

Nom commun 1

modifier
Singulier Pluriel
perche perches
\pɛʁʃ\

perche \pɛʁʃ\ féminin

 
L’achigan à petite bouche ou perche noire.
 
La grémille ou perche goujonnière.
 
La perche commune.
 
La perche-soleil commune.
  1. (Ichtyologie) Poisson de la famille des percidés, de nom scientifique Perca fluviatilis, aussi appelée perche commune.
    • Leguay tournait autour de Waldeck immobile, sa cigarette au coin du bec, sans que Waldeck eût l’air d’y faire plus attention qu’un brochet à une vieille perche trop coriace. — (Léon Daudet, Souvenirs littéraires – Devant la douleur, Grasset, 1915, réédition Le Livre de Poche, page 110)
    • Parfois, en scrutant davantage le fond de l’eau, Anne apercevait le dos vert sombre d’une perche, rayé de noir comme le dos d’un tigre. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, réédition Cercle du Bibliophile, page 71)
    • Pour l'anguille, il se contentait de déposer aux endroits convenables de petits fagots de serments ; mais sa plus grande joie était de prendre à la main les perches et chevesnes, à certains moments de l'année. — (Ernest Pérochon, Les Gardiennes, 1924, réédition Les Moissons, 2021, page 39)
    • Entre deux eaux, dans les couches baignées de soleil, leurs nageoires rouges ouvertes et bien tendues sur leur piquants, des Perches passaient comme des jonques chinoises. — (Léonce Bourliaguet, Les aventures du petit rat Justin, Société universitaire d’Éditions et de Librairie, 1935, page 113)
  2. (Par extension) Autre poisson osseux ressemblant à cette perche commune.

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Nom commun 2

modifier
Singulier Pluriel
perche perches
\pɛʁʃ\
 
Un ingénieur du son tenant une perche. (2)

perche \pɛʁʃ\ féminin

  1. Longue pièce de bois.
    • Tendez à un homme qui se noie une perche grosse comme une canne, il y voit une route royale de première classe. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Sur des perches partant du haut des greniers, des écheveaux de coton séchaient à l’air. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857)
    • Il ne reste plus qu’à faire sécher l’écorce sur un lit de perches disposées en plan incliné, […]. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 174)
    • De nouveau, il désigna un député, dans le même groupe, un homme d’environ cinquante ans, malpropre, l’air éploré, d’une hauteur de perche, et la taille un peu courbée par le poids de sa tête, qu’il avait longue et chevaline. — (Émile Zola, Paris, 1897)
    • La rainette, atteinte en plein flanc, écartait les pattes […].
      — Faut l’attraper, proposa Lebrac. Avec une perche on l’amènera tout doucement jusqu’au bord : ensuite de quoi on la déculottera et on la fera cuire sur la braise pour la boulotter.
      — (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Puis ils ont connu les privations de liberté et la misère économique. Les appréhensions de ceux qui ont vécu cette misère devraient être entendues comme une expérience de vie plutôt que comme une déviation politique. Pas avec une perche de 100 pieds ! (…) Mais je constate que ceux qui ont connu les révolutions gauchistes de près ne veulent rien savoir. — (Mario Dumont, Les Latinos méfiants, Le Journal de Montréal, 6 novembre 2020)
  2. (Par extension) Longue tige au bout de laquelle est fixé un microphone pour capter du son.
  3. (Sylviculture) (France) Arbre dont le diamètre à 1,3 mètre est compris entre 7,5 et 17,5 cm.
    • Il peut arriver que la structure des peuplements s’organise en bouquets, notamment avec l’épicéa et surtout le pin sylvestre qui exigent plus de lumière pour se régénérer. Cette structuration est d’ailleurs plutôt à favoriser car elle permet une meilleure qualification des perches. — (Thierry Sardin, Massif Vosgien : sapin, épicéa et pin sylvestre, Office national des forêts, 2012, ISBN 978-2-84207-356-5)
  4. Autre nom de l’age de la charrue.
  5. (Par analogie) (Sens figuré) (Familier) Personne dont la taille est haute et grêle.
    • C’est une grande perche.
    • cette perche d’Estelle, au contraire, semblait plus effacée encore, muette et gauche. — (Émile Zola, Nana, 1881)
  6. (Métrologie) Ancienne mesure de longueur (symbole : per).
    • Mesurer à la perche.
    • La perche pour mesurer les bois était de vingt-deux pieds.
  7. (Métrologie) (Par ellipse) Superficie d’une perche carrée qui équivalait au centième de l’arpent.
    • Une perche de vigne.
    • Six perches de pré.
  8. (Chasse) Bois du cerf, du daim, du chevreuil, qui porte plusieurs andouillers.
  9. (Sport) (Par ellipse) Athlétisme, saut à la perche.
    • Il possède en lui ce désir constant de progresser et ne connaît pas le doute. La perche, c’est sa vie. — (Arnaud Bevilacqua – Renaud Lavillenie saute plus haut que 6,16 mètres – Journal La Croix, page 17, 31 décembre 2014)

Dérivés

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Traductions

modifier
Traductions à trier
modifier

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe percher
Indicatif Présent je perche
il/elle/on perche
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je perche
qu’il/elle/on perche
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
perche

perche \pɛʁʃ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de percher.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de percher.
    • Le bureau 90 perche rue Duperré, presque à l’angle de la rue Fontaine. — (Léo Malet, L’envahissant cadavre de la plaine Monceau, 1959, chapitre III)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de percher.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de percher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de percher.

Prononciation

modifier

Homophones

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier

Références

modifier

Étymologie

modifier
Du latin persica (« perse ») car le fruit a été importé de Perse en Europe.

Nom commun

modifier

perche féminin

  1. Pêche (fruit).

Forme du valdôtain des communes de Charvensod, Courmayeur, Valgrisenche.

Variantes

modifier
  • pécha (valdôtain d’Introd)
  • percha (valdôtain de Montjovet)
  • percho (valdôtain d’Arnad, Valtournenche)
  • persa (valdôtain de Brusson)
  • perse (valdôtain d’Arnad)

Prononciation

modifier

Références

modifier