FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin gymnasium, du grec ancien γυμνάσιον, gumnásion, lui-même issu de γυμνός, gumnós (« nu »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
gymnase gymnases
\ʒim.nɑz\
 
L'intérieur d'un gymnase (2).

gymnase \ʒim.nɑz\ masculin

  1. (Antiquité) Lieu où les Grecs s’exerçaient, nus (ou presque nus) à lutter, à lancer le disque, et à d’autres jeux propres à développer et à fortifier le corps.
    • Les exercices, les jeux du gymnase.
    • Les portiques extérieurs des gymnases étaient particulièrement destinés aux conférences philosophiques et aux exercices littéraires.
  2. (Aujourd’hui) Établissement où l’on forme la jeunesse aux exercices du corps.
    • L’équipe des hockeyeuses avait disparu, mais il trouva sans mal le gymnase, un bâtiment bas près d’une piste d’athlétisme, avec sur le devant une grande statue représentant un discobole. — (Ken Follett, Le Troisième jumeau, traduit de l’anglais par Jean Rosenthal, Éditions Robert Laffont, 2012, chapitre 1)
  3. (Par analogie) Grande salle aménagée pour les exercices du corps, dans un établissement scolaire.
    • Les gymnases militaires.
  4. (Suisse) Établissement d’enseignement secondaire.
  5. (Empire russe) Équivalent des petits et grands lycées classiques français ou allemands.
    • On avait deux chevaux, un gris pommelé et un noir, et tous les matins, le cocher Piotr nous menait, Odette et moi, au lycée (au « gymnase » comme on appelait là-bas les lycées). — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 253)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Lieu où les grecs s’exerçaient dans un cadre sportif :
  •   gymnase figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : gymnase grec.

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • Gymnasium sur l’encyclopédie Wikipédia  

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • gymnase sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier