FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de jambe avec le suffixe -age.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
jambage jambages
\ʒɑ̃.baʒ\

jambage \ʒɑ̃.baʒ\ masculin

  1. (Maçonnerie) Élément vertical qui assure l’étanchéité en partie latérale entre le mur et l’ouverture (exemple : cheminée, linteau d’une porte, etc.).
    • Au premier pas que l’on fait dans l’église, on est arrêté au collet par un chef-d’œuvre incomparable : c’est la porte en bois sculpté qui donne sur le cloître. Elle représente, entre autres bas-reliefs, l’entrée de Notre-Seigneur à Jérusalem ; les jambages et les portants sont chargés de figurines délicieuses, de la tournure la plus élégante et d’une telle finesse, que l’on ne peut comprendre qu’une telle matière inerte et sans transparence comme le bois se soit prêtée à une fantaisie si capricieuse et si spirituelle. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
  2. (Maçonnerie) Chaîne de pierre de taille ou de maçonnerie qui soutient l’édifice et sur laquelle on pose les grosses poutres.
    • Une poutre posée sur deux « corbeaux » soutenus par des jambages de pierre dure ou de brique.
  3. (Par extension) Ce qui soutient quelque chose.
    • Les jambages du Moi contemporain ont aussi trouvé sur le Net un puissant medium. — (Joseph Morsel, avec la collaboration de Christine Ducourtieux; « L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat… », 2007)
  4. (Cartographie, Typographie) Trait vertical dans le dessin d’un caractère.
    • La lettre « m » minuscule a 3 jambages.

Quasi-synonymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   jambage figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : typographie.

TraductionsModifier

RéférencesModifier