juridique

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunté au latin juridicus (« relatif aux tribunaux ou à la justice, conforme au droit »), dérivé de jus, juris (« droit, justice »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
juridique juridiques
\ʒy.ʁi.dik\

juridique \ʒy.ʁi.dik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif à la justice.
    • Longtemps pratiquée dans l’ombre de l’assurance de la responsabilité, l’assurance protection juridique doit son essor à une directive européenne du 22 juin 1987. — (Catherine Paris, Le régime de l'assurance protection juridique, Bruxelles : Larcier, 2004, page 19)
    • Le congé est un acte unilatéral réceptice en ce sens qu'il produit des effets juridiques lorsqu'il est arrivé à la connaissance de celui qui le subit. — (Viviane Vannes, Le contrat de travail : aspects théoriques et pratiques, 4e édition, Éditions Bruylant, 2013, § 1220)
  2. Qui se fait en justice ou suivant la manière de procéder en justice.
    • La déclaration effectuée aurait pour effet d'attribuer la personnalité juridique à l'enfant conçu, qui disposerait alors de droits subjectifs. La détermination du représentant légal de l'embryon pourrait alors être aisée. — (Xavier Labbée, La condition juridique du corps humain avant la naissance et après la mort, Presses Universitaires du Septentrion, 2012)
    • Intenter une action juridique. - Acte juridique. - Formes juridiques.
  3. (Par extension) Qui concerne les diverses parties de la science du droit.
    • Cet enseignement a notamment suivi l'évolution des supports de diffusion de la documentation juridique, passant du tout papier au toujours plus informatisé. — (Paul Delnoy, ‎Aurélie Bruyère & ‎Anne-Lise Sibony, Méthodologie juridique: Méthodologie de la recherche documentaire juridique, Bruxelles : Larcier, 2010, page 5)
    • Les changements à répétition des règles débouchent sur des imbroglios administratifs et juridiques inextricables et l’illégalité ouvre la porte à tous les trafics, mafias et répressions policières. — (Christian Pradeau et Jean-François Malterre, Migrations et territoires, dans Les cahiers d'Outre-Mer n° 234/volume 59, Presses Universitaires de Bordeaux, 2006, page 204)
    • Dans cette structure bureaucratique, voire bureaupathologique (Thompson, 1969), la domination de la rationalité légale fait primer le formalisme juridique sur le contenu des productions ou services, autrement dit, systématiquement la forme sur le fond. — (Christophe Bounamous, « La pratique de la psychodynamique du travail en institution, entre domination et résistance », dans Travailler 2019/1, n° 41, pp. 97 à 109)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier