Ouvrir le menu principal

Conventions internationalesModifier

Symbole Modifier

jus

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 de la langue des signes de Jumla.

RéférencesModifier

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin jus (« jus, sauce, brouet »).

Nom commun Modifier

Singulier et pluriel
jus
\ʒy\

jus \ʒy\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. Solution aqueuse obtenue à partir d’un produit solide par pression, coction, infusion ou tout autre moyen.
  2. (Cuisine) Liquide sapide et aqueux obtenu à partir d’un aliment solide.
    • Je fus amené à goûter tous les mets étranges qui constituaient le repas. Il y avait de la pieuvre crue marinée dans du jus de citron sauvage. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Un jus de fruit.
    • Le jus de la viande.
  3. (Technique de parfumerie) Le parfum tel qu’il apparaît à l’issue des diverses opérations d’élaboration.
  4. (Électricité) (Familier) Électricité, courant électrique.
    • La Corse privée de jus — (Titre du journal L’Humanité, 7 mars 2005)
  5. (Familier) Café.
    • Prendre un petit jus après déjeuner.
  6. (Familier) (Sport) Énergie.
    • Dans la dernière ligne droite, je n'avais plus de jus.
  7. (Argot) Sperme.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier


Voir aussiModifier

  • jus sur Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin deorsum[1].

Préposition Modifier

jus \Prononciation ?\

  1. En bas, là-bas, vers le bas.
    • A Gerart vient, jus le fait avaler — (Hervis de Metz, édition de E. Stengel, p. 401, 1200-25)

DérivésModifier

RéférencesModifier

LatinModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) Le Dictionnaire étymologique latin[1] explique :
Jus, en vieux latin jous, correspond au Sanscrit yaws. Ce terme, usité dans quelques formules anciennes, a une signification religieuse. On le retrouve aussi, avec une acception sacrée, chez les Perses, sous la forme jaos. On en peut conclure que jus était à l’origine un mot qui faisait partie de la langue de la religion. Il est resté quelque chose de ce sens dans le verbe jurare, dans perjurĭum (« parjure, faux serment ») où per- est un préfixe péjoratif. justus est formé de jus comme de fastus de fas, et honestus de honor.
Il est apparenté[2][3] à jungo (« joindre, lier ») avec le sens initial de « lien, obligation », de même que lex est apparenté à ligo (« lier »).
(Nom commun 2) De l’indo-européen commun *ieu[3] (« mélange ») qui a donné ζωμός, zômós (« sauce ») en grec ancien.

Nom commun 1 Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif jus jura
Vocatif jus jura
Accusatif jus jura
Génitif juris jurum
Datif jurī juribus
Ablatif jurĕ juribus

jūs \ˈjuːs\ neutre

  1. Droit, autorité.
    • Sui juris esse
      N’appartenir qu’à soi, être son propre maître.
    • Honorum jus
      Le droit de briguer les magistratures.
    • Alicui jus est…
      Il a le droit de…
    • Carl Schmitt étudie les caractéristiques de la guerre au XXe siècle. La fin d’une certaine forme de guerre entre États et armées régulières lui permet d’établir une distinction entre le jus ad bellum - droit de faire la guerre - et le jus in bello - droit dans la guerre. — (Pierre Conesa, La fabrication de l’ennemi, 2011, P. 60)

VariantesModifier

DérivésModifier

Nom commun 2Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif jus jura
Vocatif jus jura
Accusatif jus jura
Génitif juris jurum
Datif jurī juribus
Ablatif jurĕ juribus

jūs neutre

  1. Jus, bouillon gras, sauce.
    • Tu istic te Haterio jure delectas, ego me hic Hirtiano — (Cicéron, Epistulae ad familiares [Lettres aux amis], 9, 18, 3)
      Toi, là où tu es, tu te délectes de la sauce d’Hatérius, et moi, ici, de celle d’Hirtius.
    • Cum una multa jura confundit cocus — (Plaute, Most., 1, 3, 120)

DérivésModifier

  • jureus, de jus
  • jurea (sous-entendu placenta), pâtée claire (pour les chiens)

RéférencesModifier

  • « jus », dans Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 (page 874)
  1. Michel Bréal et Anatole BaillyDictionnaire étymologique latin, Hachette, Paris, 1885 → consulter cet ouvrage
  2. « jus », dans Charlton T. Lewis et Charles ShortA Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 → consulter cet ouvrage
  3. a et b Julius PokornyIndogermanisches etymologisches Wörterbuch, 1959 → consulter cet ouvrage

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français jus.

Nom commun Modifier

jus \Prononciation ?\

  1. Sauce.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 92,5 % des Flamands,
  • 97,9 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]


Ancien occitanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin jus.

Nom commun Modifier

jus masculin

  1. Jus, suc.

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

PortugaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin jus.

Nom commun Modifier

jus \Prononciation ?\ masculin

  1. (Droit) Justice.
    • fazer jus a, faire justice à.

SynonymesModifier

Same du NordModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Conjonction Modifier

jus /ˈjus/

  1. Si, à condition que (condition).
    • Mun mávssášin, jus don siđašit.
      Je paierai si tu veux.
    • Johtolat sáhttá goaridit rašes luonddu davviguovlluin jus dan ii stivre. — (prod.ovttas.no)
      Le trafic peut affaiblir une nature fragile dans les régions nordiques s’il n’est pas géré.

VariantesModifier