lesbienne

Voir aussi : Lesbienne

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’île grecque de Lesbos, où naquit la poétesse Sappho. Ses poèmes, au contenu émotionnel puissant orienté vers les autres femmes, ont souvent été interprétés comme exprimant l’amour homosexuel. Le terme est devenu commun au XIXe siècle pour qualifier l’homosexualité féminine après la redécouverte de l’œuvre de Sappho.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
lesbienne lesbiennes
\lɛs.bjɛn\

lesbienne \lɛs.bjɛn\ féminin

  1. Femme homosexuelle.
    • il ſuffirait de me dire : – Elle eſt autrice : elle a fait tel & tel Ouvrage, pour m’inſpirer à ſon égard un dégoût ſi complet, qu’il irait juſqu’aux nauzées. — Pourquoi cela, me direz-vous ? — Ah ! levoici, ma belle. Une femme autrice, ſort des bornes de la modeſtie preſcrite à ſon ſexe. La première femme auteur eſt, je crois, Safo : elle écrivit en vers, comme quelques unes de nos belles d’aujourd’hui. Je leur demande, ſi elles ſouhaitent qu’on leur attribuent les mœurs de cette Lesbienne ? — (Nicolas Edme Restif de La Bretonne, La paysane pervertie, ou Les dangers de la ville, Veuve Duchesne, 1786, page 89)
      il suffirait de me dire : – Elle est autrice : elle a fait tel et tel ouvrage, pour m’inspirer à son égard un dégoût si complet, qu’il irait jusqu’aux nausées. — Pourquoi cela, me direz-vous ? — Ah ! le voici, ma belle. Une femme autrice sort des bornes de la modestie prescrite à son sexe. La première femme auteur est, je crois, Safo : elle écrivit en vers, comme quelques-unes de nos belles d’aujourd’hui. Je leur demande, si elles souhaitent qu’on leur attribuent les mœurs de cette Lesbienne ?
    • Lorsqu’elles se pelotonnaient autour de la pièce, on aurait dit un vol blanc de lesbiennes qui se serait abattu sur les divans d’un salon parisien. — (Émile Zola, La Curée, 1871)
    • Mais pourquoi donc les organisateurs du cortège de la Mi-Carême (et comme un valeureux Congressiste, je termine par ce vœu) ne représenteraient-ils pas au prochain cortège les Lesbiennes de Paris ? — (Raoul Pélissier, L’assiette au beurre, 2 mars 1912, folio 3)
    • Que les craintes soient objectivement fondées ou non, la lesbienne répond maintenant différemment à ses peurs, à ses angoisses sociales. — (Carolle Roy, Les lesbiennes et le féminisme, Éditions Saint-Martin, 1985, page 37)
    • Elle était vêtue d’un pantalon et d’un blouson de cuir très ajustés, l’un dans l’autre elle avait un look fausse lesbienne intello qui pouvait éventuellement séduire des garçons d’un tempérament plutôt passif. — (Michel Houellebecq, La carte et le territoire, 2010, J’ai lu, page 151)

SynonymesModifier

HyperonymesModifier

HyponymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Forme d’adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin lesbien
\lɛs.bjɛ̃\
lesbiens
\lɛs.bjɛ̃\
Féminin lesbienne
\lɛs.bjɛn\
lesbiennes
\lɛs.bjɛn\

lesbienne \lɛs.bjɛn\

  1. Féminin singulier de lesbien.

PrononciationModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français lesbienne.

Nom commun Modifier

Nombre Singulier Pluriel
Nom lesbienne lesbiennes
Diminutif

autrice \ˌlɛs.biˈɛ.nə\ féminin

  1. Lesbienne.

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 95,5 % des Flamands,
  • 97,7 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]