FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIXe siècle) Sans doute de miste, variante de mite (au sens de « chatte » → voir mitaine, chattemite etc.), et de gris.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
mistigri mistigris
\mis.ti.gʁi\

mistigri \mis.ti.ɡʁi\ masculin et féminin identiques

  1. (Familier) Chat.
    • Vous conviendrez qu'une maison sans chat, c'est comme un curé sans sa soutane ou un Basque sans son béret : inconcevable! Les souris, ces amies de l'homme, risquent de pulluler. La présence d'un mistigri est profitable et rassurante à la fois. — (Jacques Mallouet, Le pays de l’écir: dans les monts du Cantal, Éditions Payot & Rivages, 1995, p. 31)
    • — Votre démon aime les souris. N'avez-vous pas ici un chat noir ?
      Un mistigri couleur de charbon trottait sur la balustrade, à la recherche d'une bonne fortune dotée de grandes oreilles roses et d'une queue de rat.
      — (Frédéric Lenormand, Le diable s'habille en Voltaire, Éditions Jean-Claude Lattès, 2013)
  2. (Cartes à jouer) Mauvaise carte d'un jeu qui fait perdre celui qui la conserve en fin de partie.
    • Dépêchez-vous de refiler le mistigri mon ami ! Il ne fera pas bon être en train de danser quand la musique s'arrêtera. — (Antoine Bello, Les Producteurs, 2015 ; édition Blanche, 2015, p. 132)
  3. (Par extension) Ce jeu lui-même, appelé également pouilleux.
    • J'aurais pu croire qu'ils jouaient au mistigri si je n'avais su que mon père s'était mis en tête d'expliquer au jardinier l’échelle de Mohs qui gradue les minéraux selon leur dureté, de un (le talc) à dix (le diamant). — (Jean-Pierre Milovanoff, Russe blanc, Éditions Julliard, 1995)
    • Le dimanche après-midi on jouait aux petits chevaux et au mistigri. — (Annie Ernaux, Les années, Gallimard, 2008, collection Folio, page 26.)
    • À 19 h 20, après avoir dîné, les Washington ont entamé une partie de mistigri en écoutant de vieux succès de l'ère doo-wop. La conversation, en partie masquée par la musique, était banale. — (Dean Koontz, L'escalier du diable, traduit de l'américain par Sébastien Danchin, Éditions de L'Archipel, 2020)
  4. (Figuré) Chose difficile que l'on doit assurer sans aide.
    • Quel désastre, chère sœur ! Chacun se défausse sur l'autre, me voilà avec le mistigri et vous ne me dites même pas ce que je dois faire pour le « soutenir ». — (Gaspard-Marie Janvier, Chacun son tour, Editions Fayard, 2019, chap. 1 (Albertine), §. 15)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • mistigri sur l’encyclopédie Wikipédia