Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l'ancien français pouil, forme ancienne de pou, avec le suffixe -eux.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin pouilleux
\pu.jø\
Féminin pouilleuse
\pu.jøz\
pouilleuses
\pu.jøz\

pouilleux \pu.jø\

  1. Qui a des poux.
    • Un enfant pouilleux.
    • Une tête pouilleuse.
  2. (Figuré) (Familier) Sale ; misérable.
    • A les lire, il n'y avait de peuple plus barbare, plus détestable que les Serbes. Pouilleux, voleurs, régicides, ces Serbes abhorrés étaient encore des massacreurs. — (Rodolphe Archibald Reiss, Comment les Austro-Hongrois ont fait la guerre en Serbie, 1915)
    • On ne fait plus d'enfants, chez nous, sauf dans les coins pouilleux, dans les milieux de misère, certains samedi de paye, après stations devant les comptoirs des bistrots. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 75)
  3. (Vieilli) Qualifie un sol ou une terre peu fertile.
    • Néanmoins, si elle a quelques terres pouilleuses et stériles, elle a aussi d'excellentes prairies et des fonds de première qualité. — (Améric-Jean-Marie Gautier, Statistique du département de la Charente-Inférieure, page 288, 1839)
  4. (Régionalisme) Qui est planté de menthe pouliot (Mentha pulegium L., 1753) ou de serpolet (Thymus serpyllum L., 1753).

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier et pluriel
pouilleux
\pu.jø\

pouilleux \pu.jø\ masculin (pour une femme on dit : pouilleuse) singulier et pluriel identiques

  1. Personne qui a des poux.
    • P'tite crisse d'agace-pissette, t'aimes mieux te faire pogner le cul par ta gang de pouilleux... — (Elvis Gratton)
  2. (Péjoratif) Personne de condition basse et misérable.
    • Un pan de sa chemise ressortait par-dessus le pantalon, le genre de détail qui transforme n’importe quel homme en pouilleux. — (Pierre Lemaître, Au revoir là-haut, Albin Michel, Paris, 2013, page 537)
    • Ce n’est qu’un pouilleux.
  3. (Cartes à jouer) Carte faisant perdre la partie, souvent le valet de pique.
  4. Jeu de carte utilisant un pouilleux.
  5. (Régionalisme) Nom champenois du serpolet par déformation de pouillot ou pouillou.

NotesModifier

Ce nom serait à l’origine de l’appellation Champagne pouilleuse qui date de l’époque où, dans ces landes aux terres pauvres, peu propices à la culture céréalière, il y avait beaucoup d’élevages de moutons.

TraductionsModifier

RéférencesModifier