FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

En ancien français orfene, orfenin, du latin orphanus.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin orphelin
\ɔʁ.fə.lɛ̃\
orphelins
\ɔʁ.fə.lɛ̃\
Féminin orpheline
\ɔʁ.fə.lin\
orphelines
\ɔʁ.fə.lin\

orphelin

  1. Qui a perdu son père et sa mère, ou l’un des deux.
    • Un jour, les femmes cherchèrent leurs maris, les maris cherchèrent leurs femmes, les pères cherchèrent leurs enfants, et les enfants se crurent orphelins : tout était sens dessus dessous! — (Manuel de Cuendias & V. de Féréal, L'Espagne pittoresque, artistique et monumentale: moeurs, usages et costumes, Paris : Librairie ethnographique, 1848, chap. 5, p. 329)
  2. (Figuré) Qui a perdu ses parents, parrains, supérieurs ou antécédents.
    • Une cause orpheline.
    • Une page Web orpheline est une page vers laquelle aucune autre ne pointe.
  3. (Jargon des wikis) Qui n’a pas d’hyperlien pointant vers lui.
    • Article orphelin.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
orphelin orphelins
\ɔʁ.fə.l\

orphelin \ɔʁ.fə.lɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : orpheline)

  1. Enfant qui a perdu son père et sa mère.
  2. Enfant qui a perdu son père ou sa mère → voir demi-orphelin et semi-orphelin.
    • Orphelin de père.
    • Orphelin de mère.
  3. Se dit des choses seules, isolées, esseulées.
    1. Cigarette unitaire, mégot.
      • On y vend les orphelins : rassurez- vous, ce ne sont que des cigarettes éteintes. — (Marcel Schwob, « Notes sur Paris » in Œuvres, Phébus « Libretto », 2002, p. 852)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier