Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin racemus (« grappe de raisin, raisin »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
raisin raisins
\ʁɛ.zɛ̃\
 
Grappe de raisin

raisin \ʁɛ.zɛ̃\ masculin

  1. Fruit de la vigne constitué d’une grappe de grains (baies) placés les uns à côté des autres d’une couleur clair à foncé suivant la variété.
    • Les pères ont mangé des raisins verts, et les dents des enfants grincent. — (Pierre-Henri Simon, Les Raisins verts, 1950)
    • Où trouvera-t-il, dans le pays, deux pièces de vin bon , loyal & marchand, si tout le raisin qui y a été recueilli n’a fourni que du vin qui ne peut être d’aucun usage ? — (Nicolas-Toussaint Le Moyne des Essarts, Causes célèbres, curieuses et intéressantes, de toutes les cours souveraines du royaume, t.115, Paris, 1784, page 140)
    • Le sucre de raisin que l’on appelle aussi glucose, se rencontre dans les fruits sucrés qui présentent en même temps une saveur acide, comme les raisins, les groseilles, etc. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 120)
    • Les raisins vendangés vont d’abord subir l’égrappage (ou éraflage) qui consiste à égrener les grappes, de façon aujourd’hui mécanique, afin d’éliminer la rafle qui contient des tannins astringents et râpeux souvent indésirables. — (Martine Camilleri, Vin sur 20, page 158, Ellébore, 2005)
    • Le Raisin framboise est un raisin de table de la région niçoise.
  2. (Imprimerie) Se dit aussi d’un format de papier, en raison du filigrane, en forme de grappe, qui servait à le marquer.
    • In-octavo raisin.
    • Du double raisin.
    • Une feuille demi-raisin.
  3. (Imprimerie) Grand raisin, papier de format un peu plus grand que le raisin ordinaire.
    • Augustus B. Clifford alla à un bahut, ouvrit un tiroir dont il sortit un album format grand raisin qu’un joli galuchat gainait. — (Georges Perec, La Disparition, Gallimard, Paris, 1969)
  4. (Cosmétologie) (Vieilli) Fard à lèvres rouge vif.
  5. (Argot) Sang[1]. Voir aussi raisiné.
    • Je m’en caillais le raisin de rage. — (Albert Simonin, Touchez pas au grisbi !, Gallimard, 1953)
    • C’était tout rouge ! Y avait une lame Gillette au milieu du raisin ; ce c... s’était cisaillé le poignet en douce dans son pageot. — (Frédéric Dard (San-Antonio), Tout le plaisir est pour moi, Fleuve Noir, 1959, page 183)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  • uval
  • uvique
  •   raisin figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : vin.

HyponymesModifier

Raisin blanc:

Raisin noir :

Faux-amisModifier

  • Faux-amis en anglais: raisin (« raisin sec »)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • raisin sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  1. Albert Simonin, Glossaire argotique à la fin de Touchez pas au grisbi !, Gallimard, 1953

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français raisin.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
raisin
\ˈɹei.zən\
raisins
\ˈɹei.zənz\
 
Raisins.

raisin \ˈɹei.zən\

  1. Raisin sec.

HyponymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier