FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) De l’ancien français ribaud, dérivé de riber (« folâtrer, se livrer au plaisir »), sens pris par ribauder.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin ribaud
\ʁi.bo\

ribauds
\ʁi.bo\
Féminin ribaude
\ʁi.bod\
ribaudes
\ʁi.bod\

ribaud \ʁi.bo\

  1. (Désuet) Impudique, luxurieux.

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ribaud ribauds
\ʁi.bo\

ribaud \ʁi.bo\ masculin (pour une femme on dit : ribaude)

  1. (Désuet) Personne qui fréquente habituellement les endroits malfamés (maisons de prostitution).
  2. (Histoire) Soldat de la garde créé par Philippe Auguste.
    • Le corps des ribauds fut créé par Philippe Auguste pour la sûreté de sa vie […] Les ribauds étaient armés de massues et veillaient jour et nuit sur la personne du roi. — (Larousse, 19e édition)
    1. (Aux quatorzième et quinzième siècle) Officier de la maison du roi qui était chargé de la police intérieure du palais et de la surveillance des maisons de jeu et de prostitution.
      • Le nom de roi des ribauds donné à leur chef fut maintenu, jusqu’à la fin de la guerre de Cent ans, pour désigner un personnage attaché à la maison du roi et qui y remplissait les fonctions d’officier de police. — (Quillet, 1965)
  3. Aventurier qui suivait l’armée en quête de pillages, pilleur.
    • Sire, ces armes-là, je les laisse aux vassaux, aux ribauds, aux esclaves, Et m’en tiens à l’épée, à l’arme des vrais braves ! — (Henri de Bornier, La Fille de Roland, 1875)

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Moyen françaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

ribaud \ʁi.bo\ masculin

  1. Homme débauché, scélérat, pillard.
    • Mais un ribaud canonnier qui estoyt au machicoulys, luy tyra un coup de canon, & le attainct par la temple dextre furieusement : toutesfoys ne luy feist pour ce mal en plus que s’il luy eust getté une prune. Qu’est ce là ? dist Gargantua, nous gettez vous icy des grains de raizins ? — (François Rabelais, Gargantua, Édition Juste, 1535, p. 128)

RéférencesModifier

« ribaud », dans Dictionnaire du Moyen Français (1330-1500), 2010, 4e édition → consulter cet ouvrage

OccitanModifier

 

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du vieux-francique *rīben (« copuler, être en chaleur »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ribaud
\riˈbawt\
ribauds
\riˈbawts\

ribaud \riˈbawt\ (graphie normalisée) masculin (pour une femme on dit : ribauda)

  1. Ribaud.

DérivésModifier

RéférencesModifier