Voir aussi : sorciere

Étymologie

modifier
(Date à préciser) Dérivé de sorcier, avec le suffixe -ière. Le moyen français avait sorceresse.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
sorcière sorcières
\sɔʁ.sjɛʁ\
 
Une sorcière de contes de fées sur son balai (1)

sorcière \sɔʁ.sjɛʁ\ féminin (pour un homme, on dit : sorcier)

  1. (Fantastique) Femme à qui on attribue le pouvoir surnaturel de lancer des sorts, des sortilèges.
    • […], Pax vobiscum vous aidera à franchir tous les obstacles. Cette phrase est aussi utile à un moine que l’est un balai à une sorcière, ou une baguette à un enchanteur. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Toutefois, l’évêque de Maguelonne sut de science certaine qu’elle était menteresse et sorcière ; c’est pourquoi elle fut brûlée vive à Montpellier en 1417. — (Anatole France, Vie de Jeanne d’Arc, Calmann-Lévy, 1924, page 187)
    • C’est un jeu d’enfant, en cours de route, de se substituer aux substituteurs, d’imiter les imitateurs, de plagier les plagieurs, de renévroser les névroses, de psychotiser les psychoses, et surtout, surtout, de déféticher les féticheurs, de réensorceler les sorcières et les envoûteurs inconscients, bien sûr, peu importe. — (revue Tel quel, 1976, volumes 65 à 68, page 103)
  2. (Injurieux) Femme vieille et laide.
    • – Prenez garde, vieille sorcière !… Ne vous foutez pas de moi, hein !… et faites ce que je commande… — (Octave Mirbeau, Le Calvaire, 1886, IX)
  3. (Poitou-Charentes) (Acadie) Tourbillon de vent.

Dérivés

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier
  •   sorcière figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : sorcière.

Traductions

modifier

Forme d’adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin sorcier
\sɔʁ.sje\
sorciers
\sɔʁ.sje\
Féminin sorcière
\sɔʁ.sjɛʁ\
sorcières
\sɔʁ.sjɛʁ\

sorcière \sɔʁ.sjɛʁ\

  1. Féminin singulier de sorcier.
    • Il importe de faire savoir ce qu’on veut puisqu’on parle à un fétiche, plutôt à une personne sorcière qui se cache derrière le fétiche. — (André Pierre-Claver Okoudjou, « Gbe ti ma djro »… : essai de démythification et de mémystification, 2006, Éditions du Flamboyant, page 92)

Prononciation

modifier

Paronymes

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier

Références

modifier

Sources

modifier
  • Léopold Favre, Glossaire du Poitou, de la Saintonge et de l’Aunis, 1867 (lire en ligne)
  • Geneviève Massignon, Les parlers français d’Acadie, 1962, vol. 1, p. 146