Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

D'une onomatopée.
Composé de tic et de tac.

Onomatopée Modifier

tic-tac

  1. Onomatopée exprimant un mouvement réglé ou bien le temps qui passe.
    • Tic-tac, il ne te reste plus qu'une minute avant la fin du temps imparti !

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
tic-tac tic-tacs
\tik.tak\

tic-tac \tik.tak\ masculin

  1. Bruit d'un mécanisme.
    • Jamais aucun oncle n’astreignit aussi implacablement ses petits-neveux à écouter le tic-tac de sa grosse montre. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 36 de l’éd. de 1921)
    • Dans le silence, tinte le lourd tic tac du balancier de l’horloge dans la salle à manger. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 343.)
    • Lorsque l’on fait agir devant la cage le tic-tac d’un métronome, il interrompt toute opération et accourt au plus vite. Il sait en effet que ce bruit s’accompagne toujours du don d’un grain de raisin. — (Henri Barbusse, Russie, ch. VIII, Ernest Flammarion, Paris, 1930, p. 140)
    • Je la regardais — minutes silencieuses où l'on n'entendait que le tic-tac de l'horloge accrochée au mur — et j'essayais de lire dans son visage muet, mais rien d'elle ne m'était familier. — (Stefan Zweig, La peur, traduit de l'allemand par Alzir Hella éd. Grasset, 1935, 2002)
    • Le Temps, c'est le tic-tac monstrueux de la montre,
      La Mort, c'est l'infini dans son éternité, […].
      — (Jean-Roger Caussimon, Ne chantez pas la Mort. )
    • Le tic-tac des horloges, on dirait des souris qui grignotent le temps. — (Alphonse Allais, Les Pensées )

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

tic-tac invariable

  1. (Figuré) (Familier) Qualifie une liste de candidats lors d'un scrutin de liste,et qui compte alternativement un homme puis une femme, conformément à la "loi n° 2000-493 du 6 juin 2000 tendant à favoriser l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives".
    • C'est pourquoi nous tenons au maintien dans le texte des listes dites « chabada », ou « tic-tac » pour les élections européennes et sénatoriales. Contrairement aux arguments avancés par la commission des lois, qui propose de supprimer ce mécanisme qu'elle juge rigide, nous pensons que cette obligation de composition alternée des listes s'inscrit et dans la lettre et dans l'esprit de la révision constitutionnelle. — (Sénat français - Séance du 1er mars 2000)

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier