Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du verbe tenir.

Interjection Modifier

tiens \tjɛ̃\

  1. Marque un sentiment de doute (suivi de points de suspension).
    • Tiens, tiens… Voilà qui est étrange.
  2. Marque l’étonnement, la surprise (dans ce cas, suivi d’un point d’exclamation).
    • Ah ben tiens ! Te v’là !
  3. A une simple fonction phatique. Se rapproche dans ce cas de l'expression écoute servant à marquer de l’importance, du nouveau.
    • D'ailleurs, tiens, il faut que je raconte ça sur Fessebouc ! En allongeant le cou, je vis dans le rétroviseur qu’elle avait extirpé de sa poche un iPhone. — (Luc Doyelle, Qui veut la peau de Nestor Boyaux ?, Les Editions du Préau, 2014, chapitre 20)
    • Tiens, vrai, mon homme, c’est du malheur tout de même qu’on soye jamais tranquille, ce soir j’étais rudement amoureuse… — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Le train perdu, 1912, chapitre I)
    • — C'est ça ! Ramène-nous le sida, tiens ! Ce sera le pompon ! En tout cas, je te préviens pour la dernière fois : si tu continues ainsi, je te coupe les vivres ! Tu es prévenu. — (Jacques Mazeau, Le Bâtard et la Colombe, Éditions Plon, 2000)

TraductionsModifier

Forme d’adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin tien
\tjɛ̃\
tiens
\tjɛ̃\
Féminin tienne
\tjɛn\
tiennes
\tjɛn\

tiens \tjɛ̃\

  1. Masculin pluriel de tien.

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe tenir
Indicatif Présent je tiens
tu tiens
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Impératif Présent (2e personne du singulier)
tiens

tiens \tjɛ̃\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de tenir.
    • L’immense répartition du conte 425 et des formes associées interdit de même toute localisation pour le passage du mythe au conte, en admettant même - ce que je tiens pour probable - qu’il se soit opéré une seule fois, et de là diffusé, puis re-partagé en variantes. — (Bernard Sergent, Les Dragons, 2018, pages 329-330)
  2. Deuxième personne du singulier de l’indicatif présent de tenir.
  3. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de tenir.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier