Voir aussi : Tomar

Espagnol modifier

Étymologie modifier

Origine obscure[1], peut-être du latin autumare (« penser »)[2].

Verbe modifier

 
Tomar agua de la fuente.

tomar \to.ˈmaɾ\ transitif et intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Prendre, saisir.
    • Tomar agua de la fuente.
      Prendre de l’eau à la fontaine.
    • Tomar precauciones.
      Prendre ses précautions.
    • Tomar frío.
      Prendre froid.
    • Pues ¡toma!
      Hé bien prends ça ! Bien fait pour toi !
  2. Prendre, manger, boire.
    • Tomar un desayuno.
      Prendre le petit-déjeuner.
  3. Prendre un moyen de transport.
    • Tomar un coche.
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
  4. Prendre, acquérir.
    • Tomar un vicio.
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
  5. Saisir par l’entendement.
    • Tomar a broma una cosa.
      Ne pas prendre au sérieux, prendre à la rigolade.
  6. Prendre, acheter.
    • Tomaré el prado, si me lo da barato.
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)

Synonymes modifier

Dérivés modifier

Prononciation modifier

  Prononciation audio manquante. (Ajouter un fichier ou en enregistrer un avec Lingua Libre  )

Références modifier

  1. Real Academia EspañolaDiccionario de la lengua española, 23e édition → consulter cet ouvrage
  2. Donné sans références dans la section Étymologie de tomar.

Galicien modifier

Étymologie modifier

Voir tomar en espagnol.

Verbe modifier

tomar \Prononciation ?\

  1. Prendre.

Synonymes modifier

Portugais modifier

Étymologie modifier

Voir tomar en espagnol.

Verbe modifier

tomar \tu.mˈaɾ\ (Lisbonne) \to.mˈa\ (São Paulo) transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Prendre.
    • O ladrão tomou todo o meu dinheiro.
      le voleur a pris tout mon argent.
    • tomar um banho.
      prendre un bain.
    • tomar em consideração outros fatores.
      prendre en considération d’autres facteurs.
    • tomar parte em atividades.
      prendre part aux activités.
  2. Conquérir.
    • A República Centro-Africana sofre violência sistémica desde o final de 2012, quando uma coligação de grupos rebeldes de maioria muçulmana - os Séléka - tomou Bangui e derrubou em março de 2013 o Presidente, François Bozizé, após dez anos de governo (2003-2013), desencadeando uma guerra civil. — (DN/Lusa, « China confirma morte de nove cidadãos em ataque na República Centro-Africana », dans Diário de Notícias, 20 mars 2023 [texte intégral])
      La République centrafricaine est en proie à une violence systémique depuis fin 2012, lorsqu'une coalition de groupes rebelles à majorité musulmane - les Séléka - a conquis Bangui et a renversé en mars 2013 le président, François Bozizé, après dix ans de gouvernement (2003-2013), déclenchant une guerre civile.

Notes modifier

  • Cette forme est celle de l’infinitif impersonnel, de la première et de la troisième personne du singulier de l’infinitif personnel, ainsi que de la première et de la troisième personne du singulier du futur du subjonctif.

Synonymes modifier

Dérivés modifier

Prononciation modifier

Références modifier