trait d’union

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de trait et de union.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
trait d’union traits d’union
\tʁɛ d‿y.njɔ̃\

trait d’union \tʁɛ d‿y.njɔ̃\ masculin

  1. (Typographie) Signe de ponctuation (qui s'écrit « ‐ ») utilisé pour joindre deux mots.
    • Diviser, c’est couper d’une ligne à la suivante, entre deux syllabes par la figure nommée division ; figure que malgré son identité il faut se garder de confondre avec le trait d’union, dont le rôle est de marquer l’union de plusieurs mots. — (A. Frey, Nouveau manuel complet de typographie, 1857, p. 142)
    • L’anti-monte-lait étonne d’abord en tant que mot : c'est un nom composé, mais composé de trois bouts. Il n’y en a pas des masses dans notre lexique, et on ne sait pas trop bien s’il faut des traits d’union, combien, et où. — (Jacques Gaillard, Qu’il était beau mon Meccano : 21 leçons de choses, Mille et une nuits, 2009)
    • Sur le clavier français du PC, le caractère de soulignement (_) est ainsi traduit par « tiret bas », voire « tiret du 8 », tandis que celui qui cohabite avec le 6 et s’emploie comme trait d’union (-) devient de façon similaire le « tiret du 6 ». — (Marie-France Claerebout, Faites le point !: Les règles incontournables pour bien rédiger, chap. 6, Presses Universitaires de France, 2017)
    • Même de nos jours encore, les linguistes discutent cette langue et son appellation : tantôt en affirmant que ses caractéristiques ne suffisent pas à la décrire, tantôt pour trouver un autre nom au francoprovençal, écrit avec trait d’union ou sans, […]. — (Sophie-Anne Wipfler, Le gaga: Langue d'autrefois? Une étude linguistique synchrone (Das gaga: Sprache von damals? Eine synchrone linguistische Analyse), thèse de doctorat de philosophie, Universität Mannheim, 4 novembre 2019, p. 59)
  2. (Figuré) Ce qui relie ; ce qui unit.
    • Trait d’union entre l’Ardenne et la Gaume, le Pays de la Semois a pour «capitale » Florenville. — (Le Petit Futé Wallonie, 2011, p.316)

NotesModifier

La norme ASCII code de la même manière le trait d’union et le signe moins (qui s’écrit « - »). Unicode distingue le trait d’union (qui s’écrit « ‐ ») et le signe moins (qui s’écrit « − »), et appelle le caractère de la norme ASCII trait d’union-signe moins.
Le trait d’union s’utilise en particulier pour :

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   trait d’union figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : typographie.

TraductionsModifier

PrononciationModifier


HomophonesModifier

Voir aussiModifier