FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 dérivé de urine avec le suffixe -er.

Verbe Modifier

 
Un chien mâle en train d'uriner (1).
 
Un cervidé en train d'uriner (1).
 
Un petit garçon en train d'uriner (1).
 
Statue d'une petite fille en train d'uriner (1).

uriner \y.ʁi.ne\ (voir la conjugaison) transitif et intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Évacuer de l’urine.
    • Au long des berges, le dimanche et la nuit les gens grimpent sur les tas pour faire pipi. Les hommes ça les rend méditatifs de se sentir devant l'eau qui passe. Ils urinent avec un sentiment d'éternité, comme des marins. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932)
    • Madame Gontrand m’a montré le flanc droit de maman : des gouttes d’eau suintaient des pores, le drap était trempé. Elle n’urinait presque plus, un œdème gonflait sa chair. — (Simone de Beauvoir, Une mort très douce, Gallimard, 1964, Le Livre de Poche, page 109)
    • L’urgenturie, anciennement appelée impériosité urinaire, se définit par un besoin urgent et irrépressible d’uriner. Deux à trois millions de personnes sont concernées en France. — (« L’incontinence par urgenturie : ça se soigne », mardi 9 février 2016, par Isabelle Coston, sur Mutualistes : Magazine de prévention santé (www.mutualistes.com))
  2. Évacuer comme de l’urine.
    • Uriner du sang.

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier