Caractère

modifier
           
Oracle sur écaille Ex-voto sur bronze Chu Soie et bambou Qin lamelles de bambou Petit sceau Écriture Liushutong Forme actuelle
Type : tableau composé
Ce tableau a subi des évolutions importantes.
  • La composition oraculaire comporte une hache ou une hallebarde () pour sa partie droite. A gauche, l'image d'un coffre () entourant deux grains ( parfois absents). Le tableau évoque directement la récolte que l'on engrange.
  • Les compositions sur bronze sont plus variées. Les deux grains ont le plus souvent été remplacés par deux traces de pied (), l'une des traces étant parfois remplacée par de la chair (). Le tableau n'évoque plus la récolte proprement dite, mais une procession cérémonielle dont elle est l'occasion, et dont certaines compositions rappellent qu'elle comporte un sacrifice sanglant.
  • Dans les graphies sigillaires, le pied du bas est surmonté d'un trait. Il est difficile de savoir si ce trait est initialement rattaché à la hallebarde, ce qui correspondrait à une assimilation graphique à , ou s'il s'interprète initialement avec le caractère du bas, le transformant en  ; la sémantique suggère que c'est qui a conduit à . Dans ce contexte, évoque très probablement son sens primitif de « premier mois », donc la fête de début d'année (initialement située à l'automne après la récolte).
  • Pour le 說文解字, l'interprétation est que le caractère dérive d'une désarticulation de (progresser pas à pas) superposé à (le onzième des douze rameaux terrestres) : parce que la planète Jupiter progresse en franchissant un douzième du zodiaque chaque année. Cette étymologie est manifestement fausse au vu des graphies anciennes, mais c'est celle qui a conduit à la déformation finale, où le bas du caractère est à présent tracé comme dans .
  • Pour Wieger : c'est parce qu'il s'agit de la planète () d'après les indications de laquelle on attaquait ou pas () l'ennemi : le premier mois est celui où la récolte étant faite, on peut engager les expéditions militaires avant l'hiver.
L'idéogramme évoque initialement le sacrifice à la planète Jupiter, à qui on présentait des offrandes comportant une immolation à la hache, au moment de la récolte. La liaison sémantique avec Jupiter correspond au calendrier chinois. Les Chinois divisèrent le ciel en douze sections suivant l'orbite de Jupiter (qui était appelée 歳星 suìxīng, « étoile annuelle ») et à chaque section associèrent une branche terrestre. L'orbite de Jupiter étant de 11,86 ans, elle fut arrondie à 12 ans, chaque division faisant une année. On peut retracer les origines du système des branches terrestres et tiges célestes jusqu'à la dynastie Shang.
Le caractère a subi une réécriture radicale dans sa forme moderne , qui n'évoque plus que Jupiter, « montagne de la nuit  », sans aucun rapport étymologique avec le caractère d'origine : « Récolte de l'année, fête et sacrifice de la moisson ».
Reconstitution phonétique : s-gi̯iwad / si̯iwäi-
Signification de base
Récolte de l'année
Dérivation sémantique
Récolte annuelle > Année > Âge.
Récolte annuelle > Sacrifice sui de la récolte
Récolte annuelle présentée à Jupiter > la planète Jupiter.
Voir aussi
Formes alternatives : , ,

En composition

À gauche : , ,

À droite : , , , , , , ,

En bas : ,

  Classification

Référence dans les dictionnaires de sinogrammes

modifier
  • KangXi: 0577.020
  • Morobashi: 16326
  • Dae Jaweon: 0967.170
  • Hanyu Da Zidian: 21443.200

Nom commun

modifier
Simplifié
Traditionnel

suì \su̯eɪ̯˥˩\

  1. Âge, ans, années, nombre d'années.
    •  ?
      Nǐ jī suì ?
      Quel âge as-tu ?
    • 二十
      Wŏ èrshí suì.
      J’ai 20 ans.

Dérivés

modifier

Prononciation

modifier

Prononciation manquante. (Ajouter)

Sinogramme

modifier

 

Prononciation

modifier
  • On’yomi : せい (sei), さい (sai)
  • Kun’yomi : とし (toshi), よわい (yowai)

Variante inusitée en japonais. La variante usitée en japonais est .

Sinogramme

modifier

Références

modifier
  • Lecture eumhun extraite du projet libhangul [1]