CaractèreModifier

  Étymologie graphique

Type : symbolisation d’un concept
Construction dérivée du caractère , et de sens similaire. On y retrouve deux champs () séparés par des levées (), pour exprimer l'idée de limite. De plus, figurent en superposition un arc () et la terre ().
  • L'arc est traditionnellement interprété pour sa valeur en unité de longueur (de cinq 尺 pieds, soit de l'ordre de 1.50m); il s'agit alors d'une idée de cadastre: la frontière, dans le sens où on mesure (弓) les limites (畺) de la terre (土) [ou bien: des limites enregistrées par un notaire lettré ()].
  • Alternativement, l'arc peut être vu comme le symbole de la défense armée (弓) de sa terre (土) pour en garantir la frontière (畺); c'est alors la frontière dans le sens politique du terme. Ce peut être également la frontière de l'exercice d'une autorité administrative, garantie par la force (弓) et le droit administratif (士).
Signification de base 
limite, frontière.
Voir aussi 
Notion de frontière :Voir aussi et  ; ainsi que .

  Classification

Référence dans les dictionnaires de sinogrammesModifier

  • KangXi: 0766.330
  • Morobashi: 21961
  • Dae Jaweon: 1177.050
  • Hanyu Da Zidian: 42554.050

ChinoisModifier

Sinogramme Modifier

 

PrononciationModifier

CoréenModifier

Sinogramme Modifier

 

RéférencesModifier

  • Lecture eumhun extraite du projet libhangul [1]

JaponaisModifier

Sinogramme Modifier

 

PrononciationModifier

  • On’yomi : きょう (kyō)
  • Kun’yomi : さかい (sakai)