Wiktionnaire:Rimes en français


Conventions pour les rimes

icône information Cette page présente les principes de fonctionnement des pages de rimes en français.

Les pages de rimes sont les listes de liens vers des mots dont le son final est identique.

Généralités sur les rimesModifier

  • Les rimes sont constituées au minimum d’une voyelle (quand la dernière syllabe n’a pas de son consonne, par exemple cahin-caha), ou bien d’une voyelle et d’une consonne.
  • Toutes les rimes plus grandes que le minimum sont appelées des rimes riches.
  • Elles sont soit vocaliques, et se finissent sur une voyelle, soit consonantiques, et se finissent sur une consonne.
  • Les rimes sont rangées en partant de la fin, phonème par phonème.

RangementModifier

  • Ces règles de rangement sont appliquées uniquement sur la dernière syllabe pour une question de temps de traitement.
  • L’ordre des phonèmes est celui-ci :
    • ʔ a ɑ ɑ̃ e ɛ ə ø œ i ɛ̃ œ̃ o ɔ ɔ̃ u y — j w ɥ — b k ʃ d f ɡ ʒ l m n ɲ (=gn) ŋ (=ng) p ʁ s t v z
  • Le rangement ne s’applique que pour les rimes riches.
  • Le noyau d’une rime syllabique est le même pour toutes les rimes d’une page d’annexe, c’est le titre de la page : Annexe:Rimes en français en /aʁk/, Annexe:Rimes en français en /ʃa/
  • À chaque insertion ou changement d’un phonème d’enrichissement de la rime, une sous-section est créée dans la page : \aʁk\, \baʁk\, \bjaʁk\, \bʁaʁk\ sont des sous-sections différentes.
  • Les rimes vocaliques et consonantiques ne sont pas traitées de la même manière.
  • Une page peut-être dédiée à une sous-section si le nombre de mots est trop important (à voir en fonction des résultats et de la taille de la page en général).

Pour les rimes vocaliquesModifier

Exemple d’application : Annexe:Rimes en français en /ʃa/

Pour les rimes consonantiquesModifier

Exemple d’application : Annexe:Rimes_en_français_en_/aʁk/

Ranger les rimes féminines et masculinesModifier

Une rime est prononcée :

  • féminine lorsque le dernier phonème est un e caduc (nommé autrefois « e féminin ») ; ainsi, les deux fins de vers suivantes ont des rimes féminines :
[...] abolie :
[...] Mélancolie,
→ Rime féminine /ɔliə/.
  • Le e caduc forme une rime féminine même après voyelle, ainsi que devant -s et -nt désinentiels. En revanche, ce n'est pas le cas dans les subjonctifs soient, aient non plus que dans les imparfaits et conditionnels en -aient-oient dans l’orthographe classique, en raison de l’évolution phonétique. En effet, dans ces cas précis, le e final a cessé d’être prononcé plus vite que dans les autres cas du type prient[1].
  • masculine dans tous les autres cas :
[...] inconsolé,
[...] constellé
→ Rime masculine /le/.
Les deux extraits sont tirés du « Desdichado » (dans Les Chimères) de Gérard de Nerval.
  • Les rimes féminines et masculines sont rangées dans un tableau de ce modèle (on met un tiret si une des deux cases est vide, voir sur l’exemple) :
Rimes féminines Rimes masculines

Exemple d’application : Annexe:Rimes en français en \zy\

RéférencesModifier

  1. Jean Mazaleyrat, Éléments de métrique française, Armand Colin, Paris, 1997, page 203-206.