Voir aussi : dráp

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1050) Du latin drappus « morceau d’étoffe » (VIe siècle, Vie de Césaire d’Arles[1] ; Oribase), d’origine gauloise. A évincé linceul au sens de « drap de lit ».

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
drap draps
\dʁa\

drap \dʁa\ masculin

 
Des draps pliés.
  1. Grande pièce de toile, généralement utilisée par paire, avec laquelle on garnit un lit pour isoler le corps, soit du matelas, soit des couvertures. Ellipse de drap de linge, devenu désuet.
    • Drap uni.
    • Une paire de draps.
    • Ensuite elles prennent un drap, chacune des deux mains, ouvrent les bras tout grands et reculent de quelques pas. Silence. Elle se sont placées près de la fenêtre et leurs yeux vont d’un bord à l’autre de la toile, avec l’effroi d’y découvrir un accroc. Mais il n’y a rien. Ma mère a dit : « Bon », et elles sont revenues l’une vers l’autre, elles ont replié le drap. — (Julien Green, Le voyageur sur la terre, 1927, Le Livre de Poche, pages 109-110)
    • Nous passons dans la chambre où le lit défait, tout chaud, tout parfumé, me tend pour ainsi dire les draps. — (San-Antonio, Bas les pattes!, Éditions Fleuve noir, 1954, chapitre XVI)
  2. (Vieilli) Étoffe de laine pure ou mélangée, à la surface duveteuse, que diverses opérations ont resserrée et rendue plus résistante.
    • La fabrication de la serge diminue de plus en plus et fait place aux draps d’Elbeuf. — (Charles Dupin, Forces productives et commerciales de la France, volume 2, 1827, page 43)
    • Cet apprêt et le brillant qu'on a donné au drap ne seraient pas durables : ce drap se tacherait et se retirerait lorsqu'il viendrait à être mouillé, si on ne le décatissait pas en le faisant passer dans une vapeur humide et sans pression. — (M. Alcan, « Tissus », dans le Dictionnaire de l'industrie manufacturière, commerciale et agricole, tome 10, Paris : chez J.-B. Baillière, 1841, p. 654)
  3. (Par extension) Tissu.

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   drap figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : lit.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

( Explication de Bernard Cerquiglini en images )

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  1. Jean-Paul Savignac, Dictionnaire français-gaulois, article « drap », Paris, La Différence, 2004, page 123.

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

(c. 1050) Du latin drappus (« morceau d’étoffe ») (VIe siècle, Vita Caesaris Arelatis, Oribase), d’origine gauloise.

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Cas sujet dras drap
Cas régime drap dras

drap masculin

  1. Drap (étoffe fine)
  2. (Surtout au pluriel) Vêtement.

AnagrammesModifier

Ancien occitanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin drappus « morceau d’étoffe » (VIe siècle, Vita Caesaris Arelatis, Oribase), d’origine gauloise.

Nom commun Modifier

drap masculin

  1. (Textile) Drap, habit, nappe, linge, linceul, étoffe.

Apparentés étymologiquesModifier

RéférencesModifier

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844 → consulter cet ouvrage

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin drappus « morceau d’étoffe » (VIe siècle, Vita Caesaris Arelatis, Oribase), d’origine gauloise.

Nom commun Modifier

drap \dɾap\

  1. Tissu, étoffe.
  2. Linge, touaille.

SynonymesModifier

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien occitan, issu du latin drappus « morceau d’étoffe » (VIe siècle, Vita Caesaris Arelatis, Oribase), d’origine gauloise.

Nom commun Modifier

drap \Prononciation ?\ (graphie normalisée) masculin

  1. Drap.

SynonymesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier