FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de border avec le suffixe -age.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
bordage bordages
\bɔʁ.daʒ\

bordage \bɔʁ.daʒ\ masculin

  1. Action de border.
    • Le bordage d’une robe, d’un chapeau.
  2. (Marine) Fer et acier revêtant le corps d’un bâtiment, tant à l’extérieur qu’à l'intérieur. — Note : C'est une des pièces constituant le bordé. Les bordages sont montés sur les couples (membrures) du côté extérieur par clouage ou rivetage. L'étanchéité entre chaque planche de bordé est assurée par le calfatage.
    • Le bateau, surchargé, s’enfonçait d’une façon inquiétante ; déjà l’eau effleurait la ligne du bordage, et au-dessus de la cabine réservée ou du pavillon (c’est le terme local) où nous nous étions retirés, continuaient les piétinements, les bruits de roulettes, les chocs de coffres interrompant le demi-sommeil fiévreux, plein de cauchemars étranges, qui nous envahissait. — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, pages 117-118)
    • Les lames qui la choquaient par l'avant l'auraient inévitablement démolie. Déjà ses premiers bordages se disjoignaient, […]. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • On partit aussitôt à la recherche de l’embarcation coulée et on la trouva, immergée seulement jusqu’au bordage, […]. — (Victor Dujardin, Souvenirs du Midi par un homme du Nord ; Le Roussillon, 1890)
  3. (Construction) Sorte de coffre en planches où l’on enferme le béton.
  4. (Régionalisme) (Vieilli) Habitation agricole ; petite métairie.
    • En réalité, dès l’Ancien Régime, le terme de « métairie » désignait dans l’Ouest une exploitation importante, menée par un « laboureur » pourvu d’un notable capital d’exploitation, et notamment d’un ou plusieurs attelages par opposition au « bordage », de beaucoup plus petite dimension, exploité par un bordager ou closier, sensiblement plus démuni de cheptel vif ou mort. Que la métairie fût exploitée en faire-valoir direct, en fermage, ou, très rarement, à mi-fruits, peu importait : le vocabulaire local ne variait pas. Inversement, un bordage donné en bail à mi-fruits n’était jamais qualifié de métairie. — (François Goguel, Bois (Paul) – Paysans de l’Ouest. Des structures économiques et sociales aux options politiques depuis l’époque révolutionnaire dans la Sarthe, dans Revue française de science politique, no 4, 1961, 11, p. 983-987 [texte intégral])
  5. (Histoire) Droit seigneurial sur une maison appelée borde, qui ne pouvait être ni donnée ni vendue ni engagée par les bordiers ou débiteurs de ce droit.
  6. (Cartographie) (Conservation) Protection des bords d’une carte ou d’un document de rédaction, au moyen d’une étroite bande de toile ou de plastique repliée le long du bord du support et collée sur ses deux faces[1].
  7. (Québec) Bande de glace qui se forme sur le rivage des lacs et des rivières.
    • On l'appelle border ice, bordage ice (glace de rive) et batture ice quand elle se forme en zone tranquille sans s'étendre d'un bord à l'autre. Sur les lacs, cette mince couche de glace s'appelle glace noire (black ice). — (La Houille blanche, Volume 6, Éd. Association pour la diffusion de la documentation hydraulique, 1951)
    • [...]bientôt un dégel fit disparoître la glace si complètement , qu'il n'en restoit plus qu'une lisière le long de la côte ; c'est ce que les Canadiens appellent un bordage. — (Conrad Malte-Brun, Nouvelles annales des voyages, Éd. Gide fils, volume 15, 1822)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   bordage figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bateau.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  • « Glossaire de cartographie », dans le Bulletin du Comité Français de Cartographie, mars-juin 1990, nos 123-124, Paris (2e édition), ouvrage placé sous licence CC BY-SA 4.0 et intégré au Wiktionnaire grâce à un don du Comité Français de Cartographie.
  • PicardModifier

    ÉtymologieModifier

    Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

    Nom commun Modifier

    bordage \Prononciation ?\ masculin

    1. Chemin de hallage.

    RéférencesModifier

    • Jean-Baptiste Jouancoux, Études pour servir à un glossaire étymologique du patois picard, 1880, vol. I