Voir aussi : Brigade

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(vers 1650) De l’italien brigata[1]. Le sens de « troupe » apparaît en français dès 1360.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
brigade brigades
\bʁi.ɡad\

brigade \bʁi.ɡad\ féminin

  1. (Militaire) Corps de troupes composé de plusieurs bataillons, escadrons ou régiments, sous le commandement d’un officier général.
    • L’effectif de la brigade n’avait pas varié : il s’était maintenu au chiffre de 6.000 hommes, grâce à l’apport régulier des dépôts. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, page 90)
    • Tel régiment est de brigade ou fait brigade avec tel autre.
    • Brigade d’infanterie, de cavalerie.
    • La première, la seconde brigade de telle ou telle division.
    • Général de brigade.
  2. (Militaire) Escouade placée sous les ordres d’un officier subalterne dit brigadier.
    • Il avait cependant assisté […] à une rafle sur les quais de tous les mendigots et clochards qu'une brigade de flics avait cernés. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 79)
    • Point besoin de souligner que cette brigade de spahis, […], serait incapable de s’opposer aux chars de la 1re Panzer, quand ceux-ci déboucheraient de la vallée de la Bar et se répandraient dans la dépression de Vendresse au cours de l’après-midi du 14 mai. — (Pierre Rocolle, La guerre de 1940, tome 2 : La défaite - 10 mai-25 juin, Editions Armand Colin, 1990, chap. 2)
    • Brigade de gardes municipaux, de sergents de ville, de douaniers, de gardes forestiers.
  3. (Par extension) Groupe d’ouvriers travaillant en commun sous les ordres d’un même surveillant dans certains corps de métier.
    • Il est chef de brigade dans un restaurant.
    • Brigade de cantonniers est un terme de ponts et chaussées.
    • La brigade des balayeurs municipaux.
    • On était aux premiers jours d’octobre. Les vendanges allaient finir ; il ne restait plus dans la campagne, en partie rendue à son silence, que deux ou trois groupes de vendangeurs, ce que dans le pays on appelle des brigades, et un grand mât surmonté d’un pavillon de fête, planté dans la vigne même où se cueillaient les derniers raisins, annonçait en effet que la brigade de M. Dominique se préparait joyeusement à manger l’oie, c’est-à-dire à faire le repas de clôture et d’adieu où, pour célébrer la fin du travail, il est de tradition de manger, entre autres plats extraordinaires, une oie rôtie. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 16)
  4. (Par extension) (Figuré) Ensemble d'animaux devant remplir une mission commune.
    • Louis XIII conseilla à tous les paysans d'avoir des chats pour protéger leurs récoltes, puis il créa une brigade de chats installés en permanence dans la librairie royale et chargée de protéger les livres de attaques sournoises des souris. — (Bernard Werber, Demain les chats, Albin Michel, « Le Livre de poche », 2016, page 159)

AbréviationsModifier

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

MéronymesModifier

(Militaire) :

HolonymesModifier

(Militaire) :

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • brigade sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  1. « brigade », Larousse.fr, Éditions Larousse 2009

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

brigade \Prononciation ?\

  1. (Militaire) Brigade.

PrononciationModifier

IndonésienModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

brigade \Prononciation ?\

  1. (Militaire) Brigade.

SlovèneModifier

Forme de nom commun Modifier

brigade \Prononciation ?\ féminin

  1. Génitif singulier de brigada.
  2. Nominatif pluriel de brigada.
  3. Accusatif pluriel de brigada.