Voir aussi : crapulé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin crapula (« ivresse ») venant du grec ancien κραιπάλη, kraipálê (« ivresse », « ivrognerie »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
crapule crapules
\kʁa.pyl\

crapule \kʁa.pyl\ féminin

  1. (Archaïsme), (XVIIIe siècle) Ivrognerie
    • Il ne me faut que des plaisirs purs, et l’argent les empoisonne tous. J’aime, par exemple, ceux de la table ; mais, ne pouvant souffrir ni la gêne de la bonne compagnie, ni la crapule du cabaret, je ne puis les goûter qu'avec un ami ; car seul, cela ne m’est pas possible : mon imagination s’occupe alors d’autre chose, et je n’ai pas le plaisir de manger. — (Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, 1782-1789, Livre I)
  2. Débauche habituelle et grossière.
    • Il se plaît, il est plongé dans la crapule.
    • Vivre dans la crapule.
    • Tomber dans la crapule.
    • Ainsi se développèrent en moi certains goûts assez ténébreux pour une bohême et une crapule des plus pittoresques et un noctambulisme que Jean de Tinan célébra… — (Francis Carco raconté par lui-même, Éditions Sansot, Paris, 2e édition, 1921p. 10)
  3. (Par extension) Personne abjecte qui a des sentiments bas et est capable des pires actions.
    • Mais le maître chanteur a son utilité sociale. Sans lui, la crapule aurait trop beau jeu. Le maître chanteur, c'est le contrepoids absolument nécessaire, le châtiment, la menace du châtiment qui plane. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 43)
    • Vos bandits sont des crapules, de la basse fripouille. Les nôtres sont d'honnêtes gens. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Telle va la crapule, recrachant des volutes de fumées en laissant sur son passage des morceaux de tabac dans le sillon de ses bottes. — (Jessie Carisch, La fabrique havanaise, 1979)
    • « Une révolution menée pour l’amour, la vie, le respect et le partage » ne saurait avoir que des amis et pour adversaires que des oligophrènes ou des crapules. — (Régis Debray, Le siècle vert : un changement de civilisation, Tracts Gallimard, janvier 2020, p. 38)
  4. (Familier) (Affectueux) Enfant espiègle.
    • Je suis la maman de deux crapules, et voici nos aventures crapulesques ! — (Phrase d’introduction du blog « Maman de deux crapules » ; page consulté le 15 novembre 2020)

NotesModifier

  Ce mot féminin n’a pas de masculin correspondant, et il peut désigner des hommes.

SynonymesModifier

Personne abjecte

→ voir salaud (3)

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe crapuler
Indicatif Présent je crapule
il/elle/on crapule
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je crapule
qu’il/elle/on crapule
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
crapule

crapule \kʁa.pyl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de crapuler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de crapuler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de crapuler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de crapuler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de crapuler.

PrononciationModifier

RéférencesModifier