Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dénominal de disgrâce → voir gracier et disgracieux.

Verbe Modifier

disgracier \dis.ɡʁa.sje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Priver quelqu’un de ses bonnes grâces, de la faveur qu’on lui accordait jusqu’ici.
    • J’avais disgracié depuis quelques jours mon ministre et mon favori Coreb. Je me plaignais de lui avec violence, et tous mes courtisans m’assuraient que j’étais trop doux. — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, V. Les généreux, 1748)
    • Il demandait conseil aux hommes d’état en crédit ou disgraciés sous le dernier règne, et n’obtenait d’eux que cette réponse: ….(Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
  2. (Forme passive) Avoir quelque chose de défiguré, de difforme en sa personne ; avoir un physique ingrat.
    • Être disgracié.
    • J’entends à longueur de temps de la part de filles plutôt disgraciées : « Il ne suffit pas d’être belle ! » […] — (Amélie Nothomb, Attentat, Albin Michel, Paris, 1997, p. 37)

PrononciationModifier

RéférencesModifier