FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de chérir avec le préfixe en-.

Verbe Modifier

enchérir \ɑ̃.ʃe.ʁiʁ\ intransitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Devenir plus cher.
    • Les blés ont fort enchéri, 'sont fort enchéris.
    • Toutes les marchandises enchérissent.
  2. Mettre enchère sur quelqu’un.
    • Il a fait venir des gens pour enchérir.
  3. (Figuré) Ajouter à ce qu’un autre a dit, a fait ou bien à ce que l’on a dit ou fait soi-même. — Note : Il se prend aussi bien en bonne qu’en mauvaise part.
    • Un tel nous avait traités magnifiquement, mais cet autre a bien enchéri sur lui.
    • Enchérir sur l’éloquence des anciens.
    • Il voulut enchérir sur les éloges qu’on leur avait déjà prodigués.
    • La mère, prompte à enchérir l'humble vérité, affirmait avoir entendu le crâne de l'enfant péter ni plus ni moins qu'une coque de noix sous le talon. — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 79)
    • (Figuré)Ce mot enchérit sur tel autre, Il ajoute à l’idée que tel autre exprime.

enchérir transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre plus cher.
    • La guerre a tout enchéri.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier