Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin médiéval excessivus « qui excède la mesure convenable ».

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin excessif
\ɛk.sɛ.sif\
ou \ek.sɛ.sif\

excessifs
\ɛk.sɛ.sif\
ou \ek.sɛ.sif\
Féminin excessive
\ɛk.sɛ.siv\
ou \ek.sɛ.siv\
excessives
\ɛk.sɛ.siv\
ou \ek.sɛ.siv\

excessif \ɛk.sɛ.sif\ ou \ek.sɛ.sif\

  1. Qui excède la règle, la mesure, le degré ordinaire ou convenable. — Note : Se dit des choses physiques ou morales.
    • Cependant, il convient de retenir que les honoraires du radiesthésiste ne doivent pas être excessifs, sans quoi il perdrait rapidement sa clientèle. — (Olivier Schmitz, Soigner par l'invisible : Enquête sur les guérisseurs aujourd'hui, Éditions Imago, 2006, chap. 4, §. 4)
    • L'aération de l'eau peut être maintenue au moyen de bulleurs. Il est conseillé de placer les bulleurs à des endroits où ils n'entraînent pas de stress excessif chez les têtards. — (Lignes directrices de l'OCDE pour les essais de produits chimiques : Essais de métamorphose des amphibiens, OCDE, fascicule 231, 2009, p. 15)
    • Ces dépenses injustifiées et excessives sont communément appelées, reprenant ainsi le terme de la jurisprudence des juridictions du contentieux de la tarification, abusives. — (Jean-Pierre Hardy, Financement et tarification des établissements et services sociaux et médico-sociaux, Éditions Dunod, 5e éd., 2018, p. 101)
  2. Se dit des personnes portées à l’excès.
    • Cet homme est excessif en tout ce qu’il fait.

Note :

  • Plusieurs auteurs recommandent d'éviter d’employer excessif pour extrême (et excessivement pour extrêmement) :
    • L’excessive charité qu’Il [Jésus-Christ] a fait paraître en souffrant et mourant pour sauver tous les hommes. — (Père François Annat [1590-1670], Le rabat-joie des jansénistes, p. 11) (L’auteur ne veut manifestement pas dire que Jésus-Christ a exagéré.)

DérivésModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

excessif \ɛk.sɛ.sif\ ou \ek.sɛ.sif\ masculin invariable

  1. (Par substantivation) (Au singulier) Réalité considérée comme constituant un excès.
    • Les Français, qui sont d'un naturel modéré, trouvent volontiers de l'excessif aux façons et manières qui ne sont pas dans l'ordinaire de leurs moeurs. — (Maurice Bedel, Mémoire sans malice sur les dames d'aujourd'hui, 1935)
  2. (Grammaire) Cas exprimant une transition à partir d’un état.
    • L’excessif est un des cas du finnois.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier


RéférencesModifier