Voir aussi : grimacé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux-francique grima (« masque ») dont sont issus deux lignées de mots, l’une liée à la magie (« grimoire », « grimaud »), l’autre aux expressions faciales (« grimer », « grime ») et que l’on retrouve dans l’anglais grim (« triste »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
grimace grimaces
\ɡʁi.mas\
 
Des grimaces destinées à faire rire.

grimace \ɡʁi.mas\ féminin

  1. Contorsion du visage faite souvent à dessein.
    • Un de nos hommes, pour s'amuser, se mit à loucher et à faire des grimaces; aussitôt un des jeunes Fuégiens, dont le visage était peint tout en noir, sauf une bande blanche à la hauteur des yeux, se mit aussi à faire des grimaces et il faut avouer qu'elles étaient bien plus hideuses que celles de notre matelot. — (Charles Darwin, Voyage d'un naturaliste autour du monde, traduit par Édouard Barbier, 1875, p. 221)
    • Voit-elle la grimace agonisante d'un membre quelconque de la famille Kinck, […] ? — (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Cela dura douze heures. Je ne perdis aucun des mouvements, aucune des grimaces, aucun des frissons de cette chair suppliciée. — (Octave Mirbeau, Le colporteur, 1919)
    • A onze heures il arrivait à Fresnay-les-Chaumes, déjeunait à l'unique bouchon de ce hameau de Pithiviers-le-Vieil, d'un chanteau de pain bis et d'un hareng saur, additionnés d'un petit vin du pays qui lui fit faire une de ces grimaces ! — (Louis Boussenard, « La bande des chauffeurs : roman historique et dramatique », dans L'Œil de la police, n° 17, 2e année, s.d. (1909 ?), p. 6)
  2. (Figuré) Feinte ; fausses apparences ; dissimulation ; simagrées.
    • Malgré toutes leurs grimaces, ils ressemblent à des singes revêtus de pourpre ou à des ânes couverts de peau de lion; ils ont beau faire, il passe toujours quelque petit bout d'oreille qui décèle à la fin, la tête de Midas. — (Érasme; Éloge de la folie, 1509. Traduction de Thibault de Laveaux en 1780)
    • Contentez-vous de ces phrases insignifiantes, de ces ravissantes grimaces, et ne demandez pas un sentiment dans les cœurs. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Votre maudite flotte est mise en pièces… Et vous avez le toupet de continuer vos grimaces… À d’autres ! avec moi, ça ne prendra pas !… Regardez donc tout le mal que vous avez fait… — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 351 de l’édition de 1921)
    • Faux pli. […] devant des tables à casiers, chargés à en rompre d’autres paperasseries en désordre, de lourds encriers, de grimaces hérissées d’épingles […] — (Verlaine, Confessions, Ed. du Bateau ivre, 1946, page 193)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe grimacer
Indicatif Présent je grimace
il/elle/on grimace
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je grimace
qu’il/elle/on grimace
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
grimace

grimace \ɡʁi.mas\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de grimacer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de grimacer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de grimacer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de grimacer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de grimacer.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • Grimace sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunt au français grimace.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
grimace
\ˈɡɹi.meɪs\
ou \ˈɡɹɪ.məs\
grimaces
\ˈɡɹi.meɪs.ɪz\
ou \ˈɡɹɪ.məs.ɪz\

grimace \ˈɡɹɪ.məs\ ou \ˈɡɹi.meɪs\

  1. Grimace.

Verbe Modifier

grimace \ˈɡɹɪ.məs\ ou \ˈɡɹi.meɪs\

  1. Grimacer, faire une grimace.