FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin illico.

Adverbe Modifier

illico \i.li.kɔ\ ou \i.li.ko\ invariable

  1. (Familier) Sur-le-champ, immédiatement.
    • Si je publie des noms, combien de Pénélopes
      Passeront illico pour de fieffées salopes ?
      — (Georges Brassens, Les trompettes de la renommée, 1962)
    • « Aide Pauline à enlever son imper », dit-il péremptoire.
      Et comme Michelot, déjà rouge, ouvrait la bouche :
      « Illico ! » cria M. Gombaroux, d’une voix terrible.
      — (Hervé Bazin, Chapeau bas, Seuil, 1963, Le Livre de Poche, page 112)
    • En bon médecin, il se mit illico à l’ouvrage et fixa le tuyau d’un tonneau de rhum sur l’aorte de la moribonde. — (Zoé Valdés, Soleil en solde, nouvelles, 1999, traduit de l’espagnol par Carmen Val Julián, page 48)
    • Voilà une photo de vacances à envoyer illico par e-mail en guise de carte postale. — (Fabien Trécourt, Cliquer, c’est polluer, Version Femina n° 864, octobre 2018, page 42)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • illico sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

LatinModifier

ÉtymologieModifier

De locus (« lieu ») et in (« en, dans »).

Adverbe Modifier

illico \Prononciation ?\ invariable

  1. Ici, sur place.
  2. Illico, sur-le-champ, aussitôt, tout de suite.
    • sta illico : arrête-toi, tout de suite.

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier