indépendant

Voir aussi : independant

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De dépendant, avec le préfixe in-.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin indépendant
\ɛ̃.de.pɑ̃.dɑ̃\

indépendants
\ɛ̃.de.pɑ̃.dɑ̃\
Féminin indépendante
\ɛ̃.de.pɑ̃.dɑ̃t\
indépendantes
\ɛ̃.de.pɑ̃.dɑ̃t\

indépendant \ɛ̃.de.pɑ̃.dɑ̃\

  1. Qui ne dépend pas de telle personne ou de telle chose, qui ne lui est pas subordonné.
    • Sous la domination du Saint-Empire, Metz était une ville autonome, indépendante de l’évêché. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Le morcellement de l’unité politique de l’Islam était devenu une réalité au milieu du VIIIe siècle, quand ’Abd al-Rahman créa un État indépendant en Espagne. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
    • De même que les duchés de France, jadis indépendants, durent se fusionner en une nation, de même à présent les nations auraient dû s’adapter à une fusion plus vaste, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 120 de l’édition de 1921)
    • Ce gouvernement était fédératif ; c'est-à-dire que la Gaule était divisée en une multitude de petits états indépendants, ayant leur vie propre, et ne se rattachant les uns aux autres que par une association peu étroite. — (François-Xavier Masson, Annales ardennaises, ou Histoire des lieux qui forment le département des Ardennes et des contrées voisines, Mézières : imprimerie Lelaurin, 1861, page 29)
    • Son zèle fut toujours indépendant des circonstances, des événements.
  2. Qui n’a pas de rapport ou de relation avec quelque chose d’autre.
    • Pasteur diagnostiqua le mal : c'était la maladie dite des morts flats ou flacherie, indépendante de la pébrine. Contrairement à l'opinion générale, deux maladies différentes, mais concomitantes, décimaient les magnaneries. — (Maurice Vallery-Radot, Pasteur, Librairie académique Perrin, 1994)
  3. (Absolument) Qui est libre de toute dépendance.
    • Elle menait une vie très indépendante, passait ses après-midis et les soirées dans les salons où l’on papotait indéfiniment. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • Il a son logement indépendant.
    • Un vrai sage a l’âme indépendante, le caractère indépendant.
  4. (Mathématiques) Qualifie des événements dont l'intersection a pour probabilité le produit des probabilités.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
indépendant indépendants
\ɛ̃.de.pɑ̃.dɑ̃\

indépendant \ɛ̃.de.pɑ̃.dɑ̃\ masculin (pour une femme, on dit : indépendante)

  1. Personne qui travaille et a des clients pour son propre compte.
    • L’indépendant ne dépend pas d’un lieu de travail, d’un patron, d’un travail prescrit, d’une unique source de revenu, d’un temps de travail normé. — (Véronique Mata, Consultants Indépendants : L’aventure pour métier, 2020)
  2. (Cyclisme) Statut particulier auquel pouvait accéder des coureurs cyclistes amateurs.
    • Il réfléchit qu’il était possible d’être à la fois gérant de snack-bar et coureur amateur. Qu’on peut même passer dans la catégorie des indépendants, laquelle est intermédiaire entre amateurs et professionnels ; Robic, Antonin Rolland, Darrigade avaient commencé leur carrière comme indépendants. Que la gérance d’un snack-bar est précisément le métier qui convient à un indépendant. Que Marie-Jeanne, femme de tête, tiendra l’établissement pendant qu’il s’entraînera. — (Roger Vailland, 325.000 francs, 1954, réédition Le Livre de Poche, page 190)

DérivésModifier

Voir aussiModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier