Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen français issir, issu de l’ancien français issir, qui dérive du latin exire (« sortir »).

Verbe Modifier

issir \i.siʁ\ intransitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. (Désuet) Sortir.
    • L’on issait enfin de l’eau, l’on abordait à la rive. — (Léon Cladel, Ompdrailles, 1879)
    • Des cris aigus issirent des flûtes. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, Livre I, ch. ii, Mercure de France, Paris, 1896)
    • Sept [oiseaux] issirent, couleur de souris, de dessous mon lit, et rejoignirent les autres piailleurs dehors, sur le petit balcon. — (Colette, Le Fanal bleu, 1949)
    • Oh ! immensité des firmaments nouveaux où mon corps incandescent fondrait tel un fil de platine d’où issirait comme d’un fourreau, mon âme ! — (Joseph Malègue, L'Orage, 1903)
  2. (Spécialement) Venir ensuite dans la lignée.
    • […] 4°— Emery alias Henry Bouju, qui fut marié à une femme de Chartres « qui estoit des Barillières », dont issirent des enfants qui tous sont morts sans lignée. — (La Province du Maine, 1939, page 101)
  3. (Par extension) (Désuet) Découler.
    • […] et tous les profits qui en issiront dorénavant pour employer et convertir à la fortification d'icelle ville, depuis qu'ils commenceront et toujours continueront […]. — (Dumonteil Fernand, Une ville seigneuriale in 1789: Saint-Amand-Montrond, 1887)

DérivésModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin exire (« sortir »).

Verbe Modifier

issir intransitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Sortir.
    • Sire, la verité savez
      De quanque vos requis m'avez;
      Mes a dire vos ai ancor
      Qu'il a an cest vergier un cor,
      Que bien avez veu, ce croi.
      Fors de ceanz issir ne doi
      Tant que le cor aiiez soné;
      Mes lors m'avroiz desprisoné
      Et lors comancera la Joie.
      — (Érec et Énide, XIIe siècle)

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

Ancien occitanModifier

Verbe Modifier

issir

  1. Variante de eissir.

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Moyen françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin exire (« sortir »), via l’ancien français issir.

Verbe Modifier

issir \Prononciation ?\

  1. Issir, sortir, partir de.