Voir aussi : laqué

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIVe siècle) lache « matière résineuse », devenue (1500) la laque ; (1718) un lacque « vernis de Chine noir ou rouge », (1738) une laque « objet d’art enduit de laque »
Emprunté à l’arabe لاك, lakk (« laque »), lui-même emprunté au persan lāk, et celui-ci à l’hindoustani lākh, du sanscrit lākṣā (« tache, marque ; cent mille »), nom donné à la cochenille-laque en raison de son pullulement, et nom de la sécrétion résineuse de certains arbres d’Extrême-Orient provoquée par la piqûre de cet insecte.
(Nom commun 3) Calque de l’anglais lacquer, la première laque à cheveux (hair lacquer → voir hair spray) a été créée en 1955 en Amérique et fabriquée pour la première fois en France en 1956 — (Larousse encyclopédique, 1968).

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
laque laques
\lak\

laque \lak\ féminin

  1. Résine, souvent noir ou rouge, qui sort des branches de plusieurs espèces d’arbres d’Asie de l’Est.
    • La laque entre dans la composition des vernis, de la cire d’Espagne et de quelques teintures.
    • Laque de Coromandel.
    • Couleur de laque.
    • Gomme laque.
  2. Terre alumineuse, teinte d’un suc colorant, qu’on emploie dans la peinture.
    • Laque de Venise, de Florence.
  3. (Chimie) (Par analogie) Enduit brillant, d’origine industrielle, appliqué sur divers objets.
    • Une couche de laque protège la face du CD.
  4. (Cuisine) (Par analogie) Enduit brillant appliqué sur les mets.
    • …vous mêlez au sucre avec un peu de laque au carmin pour colorer. — (Audot, Cuisine campagne et ville, 1896, page 424)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
laque laques
\lak\
 
panneau en laque du salon chinois du château d'Enghien.

laque \lak\ masculin

  1. Vernis de Chine, noir ou rouge.
    • Joseph, le valet de chambre, entra, présenta à son maître un plateau de vieux laque japonais, au centre duquel une carte de visite se pavanait. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Gavinard)
    • Les panneaux en laque burgauté importés de Chine et du Japon étaient largement employés en Europe au cours des siècles et notamment au XVIIIème siècle pour orner les meubles précieux de grand et de petit format. — (Le décor burgauté: marqueterie de nacre, proantic.com, 18 mars 2011)
  2. Objet ou meuble qui en est revêtu.
    • Les laques de l’Extrême-Orient ont depuis fort longtemps une renommée universelle. Ce sont des objets ordinairement en bois recouverts d’un vernis à base de résine, qui est appliqué à plusieurs couches et poli après chaque application ; [...] — (Alfred Picard, Exposition universelle internationale de 1889 à Paris: Rapport général, tome V, Imprimerie nationale, Paris, 1891, page 251)

DérivésModifier

Nom commun 3Modifier

Singulier Pluriel
laque laques
\lak\

laque \lak\ féminin

  1. Produit capillaire en bombe aérosol que l’on vaporise sur les cheveux pour les maintenir en forme.
    • Une bonne laque doit fixer mais sans « bétonner » ni poisser. Elle doit s’éliminer facilement, être sans danger, n’être pas trop chère. Voyons si, en pratique, cette laque idéale se trouve. — (Que choisir ? 1975, no 74, p. 17)
    • Dans ce musée des horreurs chimiques, revoilà L’Oréal, avec près d’une vingtaine de références, de la laque au vernis à ongles en passant par l’autobronzant. — (Des cosmétiques empoisonnés sous la haute protection des budgets de pub, Le Canard Enchaîné, 21 juin 2017, page 4)

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe laquer
Indicatif Présent je laque
il/elle/on laque
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je laque
qu’il/elle/on laque
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
laque

laque \lak\

  1. De laquer.

PrononciationModifier


HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • laque sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • laque sur le Dico des Ados  

RéférencesModifier