Ouvrir le menu principal
Voir aussi : LAC, Lac, lác, lạc, lắc, lać, laç

Sommaire

Conventions internationalesModifier

Symbole Modifier

lac

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du lacandon.

RéférencesModifier

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin lacus (« lac »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
lac lacs
\lak\
 
Un lac autrichien.

lac \lak\ masculin

  1. Grande étendue d’eau complètement entourée de terres, généralement d’eau douce.
    • […] et le vent fraîchissant du S.-W. la mer devint hachée et clapoteuse comme sur un grand lac. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Beaucoup des tripolis et des randanites (ou Kieselguhr), […], se sont ainsi formés autrefois dans les lacs de notre pays d’Auvergne, en particulier dans le versant nord de l’ancien grand volcan du Cantal, […]. — (Léon Bertrand, Histoire géologique du sol français, tome 1, Les matériaux et les types structuraux du sous-sol, Flammarion, 1944, page 30)
    • Une symphonie tricolore défile au hublot du Otter : à perte d’horizon, des centaines de lacs bleu saphir parsèment un tapis de lichen blanc tacheté de sapins vert sombre. L’hydravion nous emmène explorer un joyau, le lac à l’Eau Claire, à 56° 13′ de latitude Nord, à 125 km à l’est de la baie d’Hudson. Avec ses 1 211 km², c’est le deuxième lac naturel du Québec, après le Mistassini. — (Géographica [supplément de L’actualité], été 2005)
    • Le lac des Settons est un pôle touristique majeur du Morvan. A cheval sur les communes de Montsauche et de Moux, ce site sait allier divertissements et dépaysement. — (Le Petit Futé Bourgogne 2009, p.322)
    • Nous finîmes par arriver à un lac immense entouré de collines et de tori pittoresques. On venait y faire de petites excursions en bateau ou en pédalo. — (Amélie Nothomb, Ni d’Ève ni d’Adam, Albin Michel, Paris, 2007, p. 49)
  2. (Figuré) Mer sous le contrôle militaire unique.
    • Cette victoire imprévue sauva la Grèce expirante, mais par contre, la mer Noire devint presque un lac russe. — (L’illustration : journal universel, vol. 47, 1866, page 270)

NotesModifier

Si l’eau est salée, on parle parfois de mer, comme la mer Caspienne et la mer d’Aral.

Quasi-synonymesModifier

HyponymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • \lak\
    • France (Île-de-France) : écouter « lac [lak] »
    • France : écouter « un lac [ɛ̃ lak] »
    • France : écouter « lac »
  • France (Massy) : écouter « lac »
  • France : écouter « lac »
  • France (Paris) : écouter « lac »
  • France (Toulouse) : écouter « lac »
  • France (Grenoble) : écouter « lac »
  • France (Vosges) : écouter « lac »
  • France (Paris) : écouter « lac »
  • France (Paris) : écouter « lac »
  • France (Paris) : écouter « lac »
  • France (Paris) : écouter « lac »
  • (Région à préciser) : écouter « lac »
  • France (Paris) : écouter « lac »
  • France (Vosges) : écouter « lac »

HomophonesModifier

ParonymesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • lac sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien occitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Du latin lacus.

Nom commun 1 Modifier

lac masculin

  1. Lac, fosse.

Nom commun 2Modifier

lac masculin

  1. Lacs, lacet, lien, filet.

VariantesModifier

Nom commun 3Modifier

lac masculin

  1. Variante de lach.

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

LatinModifier

ÉtymologieModifier

Apparenté au grec ancien γάλα, gála, γάλακτος, gálaktos (« lait »), le nominatif archaïque [1] est lacte. Le mot est parfois masculin : habere lactem venui : avoir du lait à vendre — (Apulée. M. 8, 19). Le suc de certaines plantes était assimilé au lait, de là lactuca (« laitue »). Le grec γάλακτος est probablement pour *γλακτος, glaktos, et la forme primitive était *glak- plutôt que *glakt-, vu le dérivé latin dēlicus (« sevré ») qui est pour *dē-lak-os ou la forme homérique γλάγος, glágos.

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif lac lacta
Vocatif lac lacta
Accusatif lac lacta
Génitif lactis lactum
Datif lactī lactibus
Ablatif lactĕ lactibus

lac \lak\ neutre

  1. Lait.
    • lac pressum, Virgile
      fromage.
    • a lacte cunisque, Quint.
      dès l’âge le plus tendre.
    • lac gallinaceum, Pline
      lait de poule (chose chimérique, merle blanc).
    • satiari quodam disciplinae lacte, Quint.
      s’abreuver du lait de la science.
  2. Suc laiteux des plantes.
    • herbae cum lacte veneni, Virgile
      plantes pleines d’un suc vénéneux.
  3. Couleur laiteuse.
    • cetera lactis erant, Ovide
      le reste était blanc comme le lait.

Note : L’accusatif masculin lactem est non classique.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin lacus.

Nom commun Modifier

lac \ˈlak\ masculin (pluriel : lacs \ˈlat͡s\) (graphie normalisée)

  1. (Géographie) Lac.

SynonymesModifier

PrononciationModifier

  • France (Béarn) : écouter « lac »

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

RoumainModifier

ÉtymologieModifier

(1) Du latin lacus.
(2) De l'allemand lack.

Nom commun 1 Modifier

neutre Singulier Pluriel
cas non articulé articulé non articulé articulé
Nominatif
Accusatif
lac lacul lacuri lacurile
Datif
Génitif
lac lacului lacuri lacurilor
Vocatif

lac \ˈlak\ neutre

  1. (Géographie) Lac.

Nom commun 2Modifier

neutre Singulier Pluriel
cas non articulé articulé non articulé articulé
Nominatif
Accusatif
lac lacul lacuri lacurile
Datif
Génitif
lac lacului lacuri lacurilor
Vocatif

lac \ˈlak\ neutre

  1. Vernis, Laque.

AnagrammesModifier

RéférencesModifier