Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) Du moyen français fleuve, de l’ancien français flueve, fluive, floeve, fluie, du latin fluvius (« courant, flot, cours d’eau »). A remplacé l’ancien français flun, flum, du latin flumen (« flot, courant »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
fleuve fleuves
\flœv\

fleuve \flœv\ masculin

  1. (Géographie) Cours d’eau qui se jette généralement dans la mer ou dans l’océan.
    • Quatre grands fleuves, ayant leurs sources dans les mêmes montagnes, divisaient ces régions immenses : le fleuve Saint-Laurent qui se perd à l’est dans le golfe de son nom, la rivière de l’Ouest qui porte ses eaux à des mers inconnues, le fleuve Bourbon qui se précipite du midi au nord dans la baie d’Hudson, et le Meschacebé qui tombe du nord au midi dans le golfe du Mexique. — (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
    • Au réveil, dans les premières blancheurs de l’aube apparaît un fleuve qui tourne sous ses fumées matinales, […]. — (Hippolyte Taine, Voyage en Italie, vol.2, 1866)
    • Cette Mersey, comme la Tamise, n’est qu’une insignifiante rivière, indigne du nom de fleuve, bien qu’elle se jette à la mer. — (Jules Verne, Une ville flottante, Chapitre I)
    • Le succès, déjà, hésitait, lorsque, des montagnes, la Piave, fleuve appauvri, devint soudain un effroyable torrent, emportant les ponts, les bacs, les chaînes de bateaux formant routes de convoi. Vingt régiments, en quelques heures, furent bloqués, adossés au fleuve. — (Jacques Mortane, La Guerre des Ailes : Leur dernier vol, Éditions Baudinière, 1931, p. 15)
  2. (Par analogie) Flot puissant et ininterrompu de personnes ou de choses.
    • Tandis que le lugubre fleuve d'hommes, sinuant à travers les routes encaissées, précipitait vers Pontarlier le débordement de ses vagues, […]. — (Paul Margueritte et Victor Margueritte, Les Tronçons du glaive, 1900)
  3. (Mythologie) Divinité qui préside aux fleuves, et qu’on représente ordinairement sous la figure de vieillard à longue barbe couché sur des roseaux, appuyé sur une urne, la tête ceinte d’une couronne de joncs.

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   fleuve figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bateau.

HyperonymesModifier

NotesModifier

Un roman fleuve.
Un discours fleuve.

TraductionsModifier

Note : contrairement au français, certaines langues ne font pas la différence entre fleuve et rivière.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

FrancoprovençalModifier

ÉtymologieModifier

Du latin fluvius.

Nom commun Modifier

fleuve \ˈflø.və\ masculin

  1. (Géographie) Rivière, fleuve.

NotesModifier

Forme du valdôtain des communes de Courmayeur, Introd, Valgrisenche, Valtournenche.

VariantesModifier

  • djouiye (valdôtain de Charvensod)
  • douéira (valdôtain de Montjovet)
  • valèi (valdôtain d’Arnad, Brusson)

RéférencesModifier