FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) (1430) Probablement de l’ancien français liart (« gris »), d’origine germanique. Passé dans certains dialectes wallons sous le sens d’« argent ».
(Nom 2) Mot-valise de lion et léopard.
(Nom 3) (1755) Du moyen français léard (1558), nom du peuplier noir dans le nord-ouest de la France. Vraisemblablement du verbe lier avec le suffixe -ard car on peut facilement nouer les branches de l’arbre et en faire des liens.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
liard liards
\ljaʁ\
 
Un liard de cuivre représentant Louis XIV (1657) (1).
 
Liards. (2)

liard \ljaʁ\ masculin

  1. Ancienne monnaie française et belge en cuivre qui valait un quart de sou.
    • De fait, nous n’avions pas le sou ; nos poches et nos tiroirs fouillés et renversés sur la table, tout compté et recompté, liards, centimes, monnaie de billon et pièces d'argent, – sur dix que nous étions, – nous nous trouvâmes riches d'à peu près quarante francs... Bon Dieu ! quarante francs, pour dix ! — (Léon Guérin, Le Jeune Homme, tome I : La Province, Paris : chez Urbain Canel & chez Adolphe Guyot, 1833)
    • Vous êtes un homme dangereux, seigneur Grand-Eunuque. Utile mais dangereux. Si les destinées vous avaient mis à ma place, je ne donnerais pas un rouge liard du bonheur de mon propre peuple. — (Pierre Louÿs, Les Aventures du roi Pausole, 1901)
    • J'ai toujours été une voleuse et je le suis restée, bien que depuis trois ans, je n'aie pas fait tort d'un liard à personne, mais l'intention du vol était en moi. — (Jean Ray, Harry Dickson, La Cité de l'étrange peur, 1936)
  2. (Rare) (Vieilli) Monnaie quelconque, de faible valeur.
    • C’était le meilleur mendiant de son couvent. […] car une veuve n’eût-elle pas même de souliers, qu’il avait d’elle un liard, avant de partir.(Geoffrey Chaucer, Les Contes de Cantorbéry, vers 252 à 255 (p. 40), XIVe siècle)
    • …, je ne te refuse pas le secours de mon art ; mais je ne donne pas un liard à ceux qui demandent l’aumône sur la grande route. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • - Cent cinquante francs, pas un liard de plus !… — (Emile Zola, L’Assommoir, 1887,Chapitre IV)
    • Le bonheur, a-t-on dit, est plus ami des liards que des louis. — (Victor Cherbuliez, « La Jeunesse de Joseph de Maistre » dans Revue des Deux Mondes, 3e période, tome 118, 1893, page 217)
    • Les choses qui valent vraiment la peine d’être vécues ne coûtent jamais d’argent. Cela ne te coûte pas un liard d’être capable de concevoir la splendeur multiple des choses, la science. Cela ne te coûte pas un liard d’être en Italie, d’avoir le ciel italien au-dessus de toi, de te promener dans des rues italiennes et de t’asseoir à l’ombre d’arbres italiens et le soir venu, de voir le soleil se coucher en italien. Cela ne te coûte pas un liard, si tu plais à une femme et qu’elle se donne à toi. Cela ne te coûte pas un liard d’être heureux quelquefois. Ce qui coûte de l’argent, c’est ce qu’il y a autour du bonheur, des accessoires stupides et ennuyeux. — (Antal Szerb, Le Voyageur et le clair de Lune, 1937, page 210, édition Viviane Hamy, traduction par Charles Zaremba et Natalia Zaremba-Huszvai)
    • Pour deux liards de bonne grâce, on s’épargne un assaut cruel… On temporise, on conclut une trêve… — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 121)
    • « Quelle journée, mon Dieu !
      – Oui, c’est beaucoup trimer pour deux liards.
      – Deux liards qu’on n’aura peut-être pas.
      – Oui, comme vous dites, deux liards qu’on n’aura peut-être pas et qui iront dans la poche des riches. »
      — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 21)
    • – Non, je ne vous ai jamais aimés tous. Je n’ai jamais aimé que ma mère. Tous, je vous livrerais pour deux liards. Je vous ai livrés pour moins. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 493)

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
liard liards
\ljaʁ\
 
Un liard.

liard \ljaʁ\ masculin

  1. (Zoologie) Espèce hybride issue du croisement d’un léopard mâle et d’une lionne.

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 3Modifier

Singulier Pluriel
liard liards
\ljaʁ\
 
Un liard, Populus nigra.

liard \ljaʁ\ masculin

  1. Synonyme de peuplier noir (arbre).
  2. Variété de poire grise, ou poire de liard (Littré) .

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • liard sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier