Voir aussi : návet

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIe siècle) Du latin napus, ou latin napicius, avec le suffixe diminutif -et. On trouve jusqu’au XVIIe siècle des formes concurrentes navel, naveau[1], ce dernier toujours utilisé au Canada.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
navet navets
\na.vɛ\
 
Racine du navet.

navet \na.vɛ\ masculin

  1. (Botanique) (Agriculture) (Cuisine) Plante de la famille des Brassicacées (ou Crucifères), que l’on cultive dans les jardins, dans les champs, et dont la racine, qui porte le même nom, est comestible.
    • On peut semer le navet en deux saisons : au printemps et à la fin de l’été. — (Félix Boncenne, Cours élémentaire d’horticulture, 1861)
    • Une grasse fumée s’élève en tourbillonnant du potage abondamment garni de choux, navets et autres légumes. — (Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, Chapitre VII, 1863)
    • On entendait, sur le pavé, le craquement des roues des hautes charrettes chargées de choux, de navets, de poireaux, de carottes […]. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Le navet, désigné parfois sous les noms de rabioule ou turnep (en anglais turnip), est cultivé pour sa racine pivotante et charnue que l’on consomme après cuisson. — (O. Bussard, Cultures légumières, 1943))
    • Comme le rutabaga, le navet a une mauvaise et tenace réputation. Légume de disette, de pauvres, d’économie paysanne pour le navet et légume de restriction, de guerre pour le rutabaga. Pourtant, nos voisins anglais adorent le navet, il est un de leurs légumes de base ; […] — (Jean-Pierre Coffe, SOS Cuisine, Paris, Éditions Stock, 2006)
  2. (Familier) (Cinéma) Mauvais film.
    • Je n’ai jamais vu un navet pareil !
    • L’ironie du sort c’est qu’un nanar, à la différence d’un navet, devient culte. J'ai fait des navets mais pas de nanars, hélas... — (François Berléand dans Popopop sur France Inter le 22 septembre 2017)
    • Les esprits brillants adorent se moquer des navets et cʼest principalement pour cela quʼils les regardent avec délectation.— (Magali Bertin, Aimer les films un peu honteux serait le signe d'une grande intelligence, GQ, 6 avril 2021)
  3. (Familier) Œuvre artistique de mauvaise qualité.
    • Le buste de Macaulay à Westminster n’a pas de valeur artistique et donc il ne représente, du grand historien, qu’une effigie privée d`âme. Cependant je serais bien demeuré une heure à méditer devant ce navet consacré à un homme de génie, comme devant l’abîme entrouvert du grand passé de l’île mystérieuse et qui s’est composé, pour son usage personnel, toute une civilisation à part. — (Léon Daudet, Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Vingt-neuf mois d’exil, Grasset, réédition Le Livre de Poche, page 512)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

VariantesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   navet figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : légume.

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

PrononciationModifier


ParonymesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • navet sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • navet sur le Dico des Ados  

RéférencesModifier

  1. Gilles Ménage, dans son Dictionaire étymologique de 1694, dit la forme navet parisienne alors que la plupart des provinces utilisent naveau.

BretonModifier

ÉtymologieModifier

→ voir navvet

Adjectif Modifier

navet \ˈnɑː.vet\, \ˈnɔw.vet\

  1. Variante orthographique de navvet.
    • Na rit van ebet cʼhoazh, eme ar sakrist, ken n’am bezo skoet an navet taol. — (Lan Inizan, Emgann Kergidu 1, Éditions Al Liamm, 1977, page 92)
      Ne faites rien encore, dit le sacristain, avant que je n’aie sonné le neuvième coup.

SuédoisModifier

Forme de nom commun Modifier

Neutre Indéfini Défini
Singulier nav navet
Pluriel nav naven

navet \Prononciation ?\

  1. Singulier défini de nav.