Voir aussi : parietal

Étymologie

modifier
(1541) Du latin parietalis (« relatif aux murs ») ; de paries (« mur, paroi »).

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin pariétal
\pa.ʁje.tal\
pariétaux
\pa.ʁje.to\
Féminin pariétale
\pa.ʁje.tal\
pariétales
\pa.ʁje.tal\

pariétal \pa.ʁje.tal\

  1. Qui a rapport à une paroi, à un mur.
    • Au gré de Fleurissoire cette ampoule bleue versait trop de lumière encore ; il donna un tour de plus à la clavette ; la veilleuse s’éteignit, mais s’allumèrent aussitôt deux appliques pariétales, plus désobligeantes que le lustre du milieu ; un tour encore, et la veilleuse de nouveau : il s’y tint. — (André Gide, Les Caves du Vatican, 1914)
  2. Se dit d’un art que l’on trouve réalisé sur les parois d’une grotte.
    • Les grottes les plus connues dans lesquelles on peut admirer de l’art pariétal sont Lascaux (France, Dordogne) et Altamira (Nord de l’Espagne.)
    • Au cours du temps […] apparaissent des rudiments d’activité religieuse et esthétique qui se développent au Paléolithique supérieur […] par un art pariétal puissamment naturaliste et mythique. — (Suzanne Mériaux, Science et poésie, L’Harmattan, page 13)
    • Ses découvreurs, des archéologues de l'Université de Guangzhou, en Chine, et de l'Université de Bournemouth, au Royaume-Uni, estiment que ces empreintes datant de 169 000 à 226 000 ans sont les plus anciennes traces d’art pariétal jamais découvertes. — (Alain Labelle, Le plus ancien exemple d’art pariétal découvert au Tibet, ici.radio-canada.ca, 15 septembre 2021)
  3. (Par extension) Se dit d’un art que l’on trouve réalisé sur les parois d’un chemin encaissé, comme par exemple une voie de chemin de fer à ciel ouvert, située en contrebas de son environnement.
    • On n’y entre vraiment de plain-pied, Val-d’Oise inclus, que par les trains de la gare du Nord, en enfilant ces longs corridors sinistres que sont les voies ferrées de la région parisienne, couvertes d’inscriptions pariétales indéchiffrables et de graffitis agressifs comme des pitbulls déchaînés prêts à sauter à la gorge du voyageur. — (François Bousquet, Biopolitique du coronavirus : Télétravail, famille, patrie, La Nouvelle Librairie éditions, 2020, page 222-223)
  4. (Botanique) Qui s’insère dans la paroi d’une partie voisine.
    • Quand le pistil est multiple et attaché à la paroi intérieure d’un calice très-resserré, les ovaires sont dits pariétaux. — (M. L. de Ganot, Traité élémentaire de botanique, Librairie scientifique de M. Marquis, Paris, 1870, 3e édition revue et augmentée)
    • Insertion pariétale : Insertion des étamines sur le calice.
    • Plantes pariétales ou, par ellipse, les pariétales : Classe de plantes dicotylédones dont le placenta se trouve sur les parois du fruit.
  5. (Anatomie) Qui a rapport à la paroi d’une cavité.
    • Neurologiquement, l’hypnose n’est pas un état de sommeil, mais de veille, bien qu’elle soit liée à la désactivation des aires du précunéus et des régions postéro-médiales pariétales (typiquement actives à l’état de veille normale). — (Paolo Cioni, ‎Marco Della Luna, Neuro-Esclaves, 3e mise à jour, 2018)

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier
  •   pariétal figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : anatomie humaine.

Traductions

modifier

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
pariétal
\pa.ʁje.tal\
pariétaux
\pa.ʁje.to\

pariétal \pa.ʁje.tal\ masculin

  1. (Anatomie) (Par ellipse) Synonyme d’os pariétal.
    • On retrouve aussi des traumas sur le temporal gauche, le pariétal droit et l’occipital. — (Fabrice Papillon, Le Dernier Hyver, 2017)

Apparentés étymologiques

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier