rapiécer

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Dérivé de apiécer avec le préfixe re-.

Verbe Modifier

rapiécer \ʁa.pje.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Couture) Mettre des pièces à du linge, à des habits, à des meubles.
    • Cette tenture était si usée qu’on a eu beaucoup de peine à la rapiécer.
    • Un vêtement rapiécé, tout rapiécé.
    • Il lui offrait des pistaches, des gâteaux au miel, des chemises de coton élimé et des pantalons dont Om Fouad devait rapiécer le fond et raccourcir les ourlets. — (Paula Jacques, Rachel-Rose et l'officier arabe, 2006)
  2. (Figuré) Créer ou réparer à partir de morceaux hétéroclites.
    • J’écrirai donc très simplement mes souvenirs, et s’ils sont en lambeaux par endroits, je n’aurai recours à aucune invention pour les rapiécer ou les joindre ; l’effort que j’apporterais à leur apprêt gênerait le dernier plaisir que j’espère trouver à les dire. — (André Gide, La porte étroite, 1909, Le Livre de Poche, page 5)
    • Prenons Notre-Dame de Paris ; elle a été rafistolée et retapée de fond en comble ; ses sculptures sont rapiécées quand elles ne sont pas toutes modernes. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Gloire qu'on ne cesse de retaper, de restaurer, de rapiécer, pour oublier la situation lamentable et peu édifiante dans laquelle nous nous enfonçons aujourd' hui. — (Mohammed Talbi, Rêves brûlés, 2009)
    • Quant aux Chiefs, ils ont joué une grande partie de la saison avec une ligne offensive rapiécée de bout en bout. — (Stéphane Cadorette, Super Bowl LV: un duel épique en vue, Le Journal de Québec, 6 février 2021)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Rapiécer